Nouveau revers pour Trump avec la certification des résultats dans l’Arizona et le Wisconsin

Trump

L’Arizona et le Wisconsin ont confirmé que le démocrate Joe Biden a remporté les deux États clés, dans un nouveau revers pour la campagne du président Donald Trump dans sa tentative de contester le résultat de l’élection présidentielle du 3 novembre.

Biden a battu Trump par 10.457 voix en Arizona, selon les résultats officiels certifiés lundi ouvrant la voie à la nomination d’électeurs qui émettront les 11 votes du collège électoral lors de leur réunion le 14 décembre, à moins qu’un recours judiciaire ne soit à nouveau intenté. La présidente de la Commission électorale du Wisconsin a également confirmé officiellement le résultat lundi, ce qui a permis la désignation des électeurs de Biden pour les 10 votes électoraux de l’État. Trump aura néanmoins une période de cinq jours pour faire appel du résultat.

Au Wisconsin, la campagne Trump avait demandé et payé 3 millions de dollars pour un recomptage de deux comtés fortement démocrates qui ont confirmé la victoire de Biden dans cet État pivot. Le résultat final a même augmenté sa marge de victoire de plus de 20000 voix sur son rival républicain. Trump qui n’a toujours pas concédé la défaite, invoque des irrégularités liées au vote par correspondance pour lequel un grand nombre d’électeurs américains ont opté lors de l’élection de cette année en raison de la pandémie du coronavirus. L’Arizona et le Wisconsin sont les derniers États du champ de bataille électoral très disputé, à officialiser les résultats des élections pour la présidentielle de 2020.

La Pennsylvanie, le Michigan et le Nevada ont certifié la victoire de Biden la semaine dernière, et la Géorgie a officialisé sa victoire le 20 novembre. Les décisions du Wisconsin et de l’Arizona consolide ainsi la victoire officielle de Biden le 14 décembre lorsque le collège électoral se réunira pour désigner de manière solennelle le prochain locataire de la Maison Blanche.

Selon le système électoral américain, dans chaque Etat, les citoyens votent pour des grands électeurs, dont ils ignorent l’identité dans la majorité des cas, et non pour l’un des deux candidats à la présidentielle. Chaque Etat a autant de grands électeurs que d’élus à la Chambre des représentants et au Sénat, plus trois qui représentent la capitale fédérale, Washington D.C, soit un total de 538 grands électeurs.


Donald Trump avait affirmé qu’il quitterait la Maison Blanche le 20 janvier si le collège électoral déclarait son rival vainqueur de l’élection, tout en indiquant qu’il n’était pas prêt à concéder sa défaite.

Il a également déclaré qu’il n’était pas sûr d’assister à l’inauguration de Biden. Les anciens présidents assistent généralement à l’inauguration de leurs successeurs comme une démonstration d’unité pour le pays.

( Avec MAP )