Nouvelle journée de mobilisation contre le pouvoir au Liban

Liban
Liban

A la veille d’une réunion parlementaire exceptionnelle, les Libanais se mobilisent lundi pour la 26è journée consécutive contre la classe dirigeante.

Cette nouvelle journée de mobilisation intervient au lendemain du “dimanche de la détermination” ayant réuni des milliers de manifestants à travers le pays.

Sur le terrain, des centaines de manifestants, dont de nombreux écoliers et étudiants, se sont rassemblés dans la matinée dans plusieurs villes du pays, brandissant des drapeaux libanais et appelant au départ de tous les dirigeants.

→ Lire aussi : “Dimanche de la détermination” au Liban, des milliers de manifestants dans la rue

Le gouverneur de la Banque centrale Riad Salamé a tenu, lundi, une conférence de presse alors que les craintes d’une crise financière vont crescendo, sur fond de restrictions sur les retraits bancaires et de volatilité des prix.


Dimanche soir, des protestataires ont campé devant le bâtiment de l’Electricité du Liban (EDL), l’un des principaux symboles de la déliquescence des services publics dans un pays où le courant 24h/24 n’est toujours pas assuré.

L’EDL, chroniquement déficitaire, a coûté 1,8 milliard de dollars au Trésor en 2018, selon les chiffres officiels.

Le pays vit depuis le 17 octobre au rythme d’un mouvement de contestation inédit réclamant le départ de l’ensemble de la classe politique, jugée corrompue et incapable de mettre fin au marasme économique.