Nouvelle parution : “MARRAKECH NOIR” présenté par Yassin Adnan

MARRAKECH NOIR

15 nouvelles noires, inédites en français, qui emmènent le lecteur hors des quartiers touristiques et dessinent un portrait méconnu de Marrakech, pour une « immersion choc dans l’univers sombre de la ville ocre ».

Marrakech est ainsi la première ville d’Afrique du Nord à entrer dans la collection « Noir » (créée par Akashic Books, New York) qui réunit sur le mode du « noir » une ville et des auteurs locaux.

4è de couverture

La captivante Marrakech, surnommée La joyeuse par les Marocains, attire les touristes du monde entier. « Viennent à elle ceux qui courent après le bonheur et les plaisirs nocturnes. Ses nuits sont flamboyantes et ses journées radieuses. » Ses visiteurs parcourent avec enchantement les ruelles animées de son ancienne médina et se laissent envoûter par l’animation pittoresque de sa célèbre place Jemaa el-Fna.

Les nouvelles rassemblées dans ce recueil dessinent cependant de la ville ocre, en en montrant ses facettes obscures, un portrait complémentaire, et emmènent le lecteur hors des sentiers battus pour lui faire découvrir une autre Marrakech.


Les récits fictionnels des auteurs ici réunis par Yassin Adnan donnent ainsi au « noir », le genre littéraire qui pointe les penchants les plus sombres de la nature humaine, certes son univers angoissant, pessimiste, choquant, critique, mais leur plongée au plus profond de la ville n’est pas dénuée d’une certaine mélancolie quasi amoureuse pour la cité, qui fait de leurs « noires » histoires des contes urbains savoureux, teintés d’une couleur crépusculaire tout à fait singulière, la leur.

Avec des textes de :

Halima Zine El Abidine, Mohamed Achaari, Taha Adnan, Yassin Adnan, Lahcen Bakour, Abdelkader Benali, Mahi Binebine, Allal Bourqia, Hanane Derkaoui, Fouad Laroui, Fatiha Morchid, Karima Nadir, Mohamed Nedali, My Seddik Rabbaj, Mohamed Zouhair.

Langues d’origine : arabe (Maroc), français, néerlandais. Traduction de l’arabe : Catherine Charruau, Mohamed Hmoudane, France Meyer.


Traduction du néerlandais : Daniel Cunin.