OMC: Désaccord sur la désignation du directeur général intérimaire

OMC

Les membres de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) ont échoué vendredi à s’entendre sur la désignation d’un directeur général intérimaire avant la nomination à la rentrée du successeur du Brésilien Roberto Azevedo.

M. Azevedo avait annoncé mi-mai à la surprise générale qu’il quitterait ses fonctions à la tête de l’organisation fin août, un an avant la fin de son mandat, pour “raisons familiales”.

Après son départ, un des quatre directeurs adjoints de l’OMC – un Américain, un Allemand, un Nigérian et un Chinois – devait diriger l’organisation en attendant que le successeur du Brésilien soit désigné.

“Il n’y a pas eu de consensus”, a déclaré le porte-parole de l’OMC, Keith Rockwell, cité par des médias, ajoutant que le directeur sortant de l’organisation était “déçu”.


Se refusant à “spéculer” sur les causes de l’échec, M. Rockwell a admis que “la question de la nationalité” était un des facteurs soulevés, tout comme l'”expérience”.

“Le commerce est un sujet hautement politique”, a-t-il déclaré, tout en insistant sur le fait que l’absence de directeur intérimaire n’était pas “une grosse affaire”.

L’absence de directeur général intérimaire peut poser cependant quelques “questions épineuses” juridiquement, a-t-il reconnu, tout en soulignant qu’il s’agissait d’une période de “deux à trois mois”.

Le processus de nomination du successeur de M. Azevedo -huit candidats sont en lice- doit en effet commencer en septembre et peut durer jusqu’en novembre.