A LA UNECoronavirus

Omicron : Le gouvernement français s’apprête a serrer la vis

Alors que le variant Omicron se propage à grande vitesse, et que le cap des 100.000 cas de Covid-19 par jour a été franchi samedi, un record absolu depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement français s’apprête a serrer la vis.

Selon les médias du pays, de nouvelles mesures plus contraignantes sont sur la table de l’exécutif réuni, ce lundi, autour d’un Conseil de défense sanitaire entièrement consacré à la situation sanitaire, convoqué par le Président Emmanuel Macron.

Cette réunion se tiendra juste avant un Conseil des ministres où sera présenté le projet de loi sur le passe vaccinal, que l’exécutif veut faire adopter par le Parlement avant la mi-janvier.

Annoncé le 17 décembre par le Premier ministre Jean Castex, ce projet de loi prévoit de transformer le pass sanitaire en pass vaccinal. Ainsi, à partir de la mi-janvier, il faudra être obligatoirement vacciné pour accéder à certains lieux comme les restaurants, les cafés, les foires, les séminaires… ou pour utiliser les transports interrégionaux, notamment les trains.

→ Lire aussi : Coronavirus : Le nombre de nouveaux cas dépasse la barre des 100.000 en 24 heures, une première en France

La seule présentation d’un test négatif demeure en revanche valable « pour l’accès aux établissements et services de santé et médico-sociaux« .

Ainsi, à quatre jours du Nouvel An, le gouvernement pourrait faire plusieurs annonces à l’issue de ces deux réunions d’urgence. Et la question de nouvelles restrictions, déjà adoptées par plusieurs pays voisins, se pose, soulignent les médias du pays.

Parmi les mesures que pourraient prendre l’exécutif, les mêmes sources avancent notamment le retour du masque en extérieur. Localement, plusieurs communes ont déjà opté pour cette mesure. C’est notamment le cas dans plusieurs stations de ski de Savoie, très fréquentées en cette période de fêtes.

Quant à la question de l’instauration de jauges pour certains rassemblements, elle sera aussi évoquée lors du Conseil de défense qui devra examiner également la possibilité d’instaurer un couvre-feu le 31 décembre et la fermeture des bars et restaurants en extérieur.

(Avec MAP)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page