A LA UNEMaroc

ONU: le Maroc et l’UE lancent le « Groupe des Amis contre la violence à l’égard des femmes »

L’ambassadeur, Représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU à New York, Omar Hilale, et son homologue de l’Union Européenne (UE), ont lancé, en collaboration avec les ambassadeurs de l’Argentine, la Mongolie, la Nouvelle-Zélande, la Turquie et la Namibie, le « Groupe des Amis pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles ».

La cérémonie de lancement du Groupe des Amis a connu la participation de la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina Mohammed, l’une des principaux partisans de cette initiative, et plus de 200 représentants des Etats Membres, du système onusien et de la société civile, qui partagent l’ambition d’éradiquer la violence faite aux femmes et aux filles partout dans le monde.

Cette nouvelle initiative a été hautement saluée par le Secrétaire général de l’ONU et les directeurs exécutifs des agences onusiens, notamment l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU-Femmes) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), ainsi que plusieurs représentants de la société civile internationale.

Dans sa déclaration introductive, l’ambassadeur du Maroc a souligné que ce Groupe des Amis est une manifestation importante de solidarité internationale et d’engagement à protéger et à faire respecter les droits humains des femmes et des filles dans toutes les régions du monde. Remerciant les 81 ambassadeurs, représentants les cinq régions du monde, qui ont rejoint ce Groupe des Amis à son lancement, M. Hilale a indiqué que cette nouvelle plateforme sera ouverte à tous les pays qui partagent ses valeurs et ses objectifs fondamentaux et fournira un forum pour rassembler l’expertise et améliorer la coordination, le plaidoyer et l’action au sein de l’ONU.

Pour sa part, le chef de la délégation de l’Union européenne, l’ambassadeur Olof Skoog, a noté que la communauté internationale a été unie et engagée dans sa réponse à la «pandémie parallèle» des violences faites aux femmes et aux filles pendant le confinement, précisant que l’objectif du Groupe des Amis sera de concrétiser ces engagements en termes d’actions concrètes.

A cet égard, il a relevé qu’un réseau d’experts sera créé pour accompagner les travaux du Groupe des Amis, avec le soutien de l’Initiative Spotlight, qui est un partenariat mondial entre l’Union européenne et l’ONU visant à éliminer toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles d’ici 2030, avec un budget initial de 500 millions d’euros.

Ce Groupe des Amis compte, entre autres, organiser des réunions ministérielles pendant le segment de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU, à la Commission de la Condition de la Femme (CSW), au Forum Politique de Haut Niveau (HLPF), et pendant les 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes qui se déroulent, annuellement, du 25 novembre au 10 décembre.

L’ambassadeur Omar Hilale, conjointement avec ses homologues de l’Union Européenne, l’Argentine, la Mongolie, la Nouvelle-Zélande, la Turquie et la Namibie, avaient lancé, en avril dernier, une initiative au sein de l’ONU pour soutenir l’Appel du Secrétaire général de l’ONU à mettre fin à la violence dans les foyers. Cette initiative a recueilli le soutien de 146 Etats membres et Observateurs de l’ONU.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page