ONU : Le rôle important du Maroc en Afrique mis en avant à New York

Le rôle important joué par le Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans la promotion de la paix et la sécurité en Afrique a été mis en exergue lors d’une conférence de haut niveau organisée vendredi au siège des Nations-Unies à New York, à l’initiative de l’Institut Amadeus en collaboration avec l’Académie diplomatique italienne (IDA).

Intervenant lors de cette rencontre, tenue sous le thème “Façonner l’émergence de l’Afrique”, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la République centrafricaine (RCA), Mankeur Ndiaye, s’est félicité de l’action et des initiatives du Royaume du Maroc en faveur de la paix et la stabilité en Afrique et dans le monde.

M. Ndiaye, qui est également le Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), a relevé l’importance du contingent marocain en RCA, qui contribue au maintien de la paix et à la protection de la population vulnérable de ce pays africain en proie à l’instabilité.

A cet égard, le Représentant onusien a rappelé que les Nations-Unies et la communauté internationale ont énormément investi dans les efforts de paix en République Centrafricaine, avec comme résultat l’aboutissement à la signature d’un accord de paix le 6 février 2019.


Il a ainsi fait savoir qu’avec le concours de l’ambassadeur Omar Hilale, en sa qualité de président de la Configuration RCA de la Commission de consolidation de la paix de l’ONU, “nous travaillons pour faire aboutir cet accord de paix”, tout en plaidant en faveur du renforcement de la confiance entre les acteurs sur le terrain afin de pérenniser la paix.

De son côté, l’ambassadeur permanent adjoint de la Côte d’Ivoire à l’ONU, Gbolie Désiré Wulfran, a souligné que le Maroc a intensifié ses efforts et initiatives en Afrique afin de donner vie à l’intégration économique tant souhaitée dans le continent.

M. Wulfran s’est également félicité que le Royaume du Maroc constitue le premier investisseur en Côte d’Ivoire.

Pour sa part, l’ambassadeur d’Egypte à l’ONU, Mohamed Edrees, a relevé que l’avenir du monde reste étroitement lié à celui du continent africain, d’où l’intérêt pour la communauté internationale de remédier aux causes profondes des problèmes de paix et de sécurité en Afrique.


M. Edrees a estimé que l’intégration économique est un moyen idoine pour résoudre les problèmes que vit le continent, au même titre qu’une coopération renforcée entre les organisations régionales et internationales.