ONU: Mme El Ouafi souligne l’engagement du Maroc pour le développement durable

La Secrétaire d’Etat chargée du développement durable, Mme Nezha El Ouafi, a souligné, jeudi au siège des Nations-Unies à New York, l’engagement fort du Maroc dans la nouvelle dynamique visant la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

Intervenant au nom du Maroc lors du Débat général du Forum Politique de Haut-niveau 2018 sur le développement durable, réuni sous les auspices du Conseil économique et social (ECOSOC) de l’ONU, Mme El Ouafi a affirmé que le Royaume reste convaincu de la nécessité de fédérer les efforts à tous les niveaux, notamment à travers le renforcement de la coopération internationale fondée sur la solidarité entre les peuples afin d’aboutir à la concrétisation de l’agenda 2030 et la réalisation de ses 17 ODD.

Mme El Ouafi, qui conduit la délégation marocaine au segment ministériel de ce Forum, a relevé que le Maroc, en application des Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a adopté le développement durable en tant que projet de société et nouveau modèle de développement, et dispose aujourd’hui de l’ensemble des atouts pour aller de l’avant sur la voie de la concrétisation des ODD.

Elle a ainsi mis en exergue les progrès réalisés par le Royaume dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030, en mettant un accent particulier sur la concrétisation de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement durable (SNDD), adoptée le 25 juin 2017 et élaborée en étroite concertation avec l’ensemble des parties concernées, à travers des programmes structurants, ainsi qu’à travers la coopération étroite avec l’ensemble des acteurs.


→ Lire aussi : Le Maroc s’engage à réaliser les ODD et à fournir des services de qualité aux citoyens

La ministre a, de même, insisté sur l’importance d’une planification territoriale qui tienne pleinement compte des effets néfastes attendus des changements climatiques et des impératifs de concrétisation des grands agendas internationaux, notamment l’Agenda 2030, afin de promouvoir des territoires résilients et durables, où les populations peuvent prospérer en toute sécurité, dans un climat de paix et de coopération profitable à tous.

La délégation marocaine prenant part aux travaux du Forum Politique de Haut-niveau 2018 des Nations-Unies a participé à plusieurs réunions notamment le Forum des gouvernements régionaux et locaux, et la réunion ministérielle sur l’Initiative africaine pour la Soutenabilité, la Stabilité et la Sécurité (3S), organisée à l’initiative du Maroc et du Sénégal, en marge du Forum.

Outre Mme El Ouafi, la délégation marocaine comprend notamment la Secrétaire d’Etat chargée de l’habitat, Mme Fatna El Khiel, et le Directeur de la coopération multilatérale et des affaires économiques et financières au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdellah Benmellouk.


Le Forum, tenu sous le thème “Vers une société durable et résiliente”, a eu pour objectif de présenter les réalisations et les défis de la mise en œuvre des ODD dans les délais impartis, notamment l’accès à l’eau salubre et à l’assainissement qui vise à garantir l’accès de tous à des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau.

→ Lire aussi : Plaidoyer à Marrakech pour des systèmes de santé performants en Afrique en vue d’atteindre les ODD

Les autres ODD examinés à cette occasion concernent notamment le recours aux énergies renouvelables qui vise à garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et renouvelables à un coût abordable, les villes et communautés durables afin de créer des villes et des établissements humains ouverts à tous, sûrs, résistants et durables, et la protection de la faune et de la flore terrestres pour préserver et restaurer les écosystèmes terrestres.

S’étendant sur huit jours (9-18 juillet), le Forum politique de haut-niveau sur le développement durable a été l’occasion pour les pays membres de faire le point sur les progrès dans la réalisation des ODD, en se basant sur les données issues de leurs systèmes statistiques nationaux.


Cette importante rencontre annuelle a été marquée cette année par la participation de quelque 2.500 acteurs de la société civile et 80 responsables gouvernementaux.

A la fin des travaux du Forum, une Déclaration ministérielle a été adoptée, réaffirmant la volonté des pays membres de “mettre effectivement en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030 dans le monde entier sans faire de laissés-pour-compte”.

→ Lire aussi : Appel à l’usage de la technologie et de l’innovation pour atteindre les ODD dans les pays arabes à l’horizon 2030

Dans cette Déclaration, riche de 31 paragraphes, les ministres et hauts responsables ont toutefois souligné que “trois ans après l’adoption du Programme 2030, le rythme nécessaire à l’exécution de cet ambitieux programme n’a pas été atteint et que les progrès enregistrés sont inégaux d’un pays ou d’une région à l’autre”.


Ils entendent donc “se consacrer collectivement à la réalisation d’un développement durable à l’échelle mondiale et d’une coopération mutuellement bénéfique, dont tous les pays et toutes les régions du monde peuvent tirer des gains considérables”.