ban600

Othman Benjelloun , une profession de foi , un engagement international réaffirmé et le patriotisme porté comme un étendard

Othman Benjelloun , une profession de foi , un engagement international réaffirmé et le patriotisme porté comme un étendard

Lors de la présentation des résultats du groupe BMCE Bank of Africa, lundi 2 avril à Casablanca, après notamment la proclamation de résultats financiers marqués par une hausse de +12,3% du Résultat Net Social et un RNPG de 1,5 Milliard et un peu plus de 2 Milliards de dirhams, Othman Benjelloun, Président du groupe, a marqué cette cérémonie par une allocution  de 27 minutes, où se mêlent une vision à long terme, des considération philosophiques personnelles, s’exprime un patriotisme à tout épreuve et une sagesse caractéristiques à un Président qui n’a jamais cessé de porter haut l’étendard de son pays, le Maroc.

Voici le texte intégral de cette allocution qui a suscité une forte émotion et résonné comme un appel.

« Mesdames, Messieurs, les représentants des Médias nationaux et internationaux,

Mesdames, Messieurs, les analystes et gestionnaires de Fonds,

Mesdames, Messieurs les représentants des autorités de Régulation,

Mesdames, Messieurs,

« Vous avez eu l’occasion, en début de cette conférence d’écouter l’Administrateur Directeur Général M. Brahim Benjelloun-Touimi et l’ensemble des Directeurs Généraux du Groupe, vous présenter les performances de la Banque au terme de l’exercice 2017 avec des évolutions depuis la fin du dernier Plan Stratégique 2012-2015.

« Vous aurez relevé que le bilan est globalement positif, notamment, par rapport au cœur de notre métier bancaire qui se porte correctement. Le Résultat Net Social de BMCE Bank Of Africa, progresse à deux chiffres et s’établit à 1,5 Milliard de DH, soit une progression de +12,3% par rapport à l’année précédente.

A l’international, des évolutions contrastées ont été enregistrées qui ont bridé la progression du Résultat Net Part du Groupe qui s’établit au même niveau que 2016, soit 2 Milliards de DH.

« J’ai choisi pour ces propos conclusifs, d’évoquer le cadre plus global dans lequel des Groupes internationaux comme le nôtre évoluent c’est-à-dire, au-delà du cadre macroéconomique, évoquer le contexte politique national, régional et international.

« Pour ce faire, il nous faut savoir identifier des constantes dans ces contextes, comme on découvrirait des perles rares. Ils nous donnent la vraie lecture des évènements qui ne sont pas toujours aisément accessibles à l’opinion publique.

Je compte en faire le cœur de mes messages qui, s’éloigneront des strictes préoccupations financières, même si celles-ci sont légitimes, dans une conférence comme celle-ci. Vous avez pris l’habitude, je l’espère, de considérer que le Groupe BMCE Bank Of Africa communique en toute transparence et aussi exhaustivement qu’il lui est possible de faire. L’occasion, aujourd’hui, est donc opportune pour vous faire part de mes convictions.

  1. Parmi les constantes à considérer lorsque l’on réfléchit au présent et à l’avenir de notre pays, il y a une évidence : le Groupe auquel vous portez votre intérêt, aujourd’hui, fait partie d’un secteur bancaire qui est cité, à l’image de son pays, comme une référence de bonne gouvernance, de résilience et de solidité, de transparence et d’engagements dans l’accompagnement et le succès des différents chantiers structurants menés au Maroc. Le secteur bancaire et financier marocain n’est pas seul dans ce rôle : il y a également des Groupes puissants qui inscrivent leurs actions dans les priorités nationales, qui sont en quête de l’intérêt ultime du pays, il y en a plusieurs mais je n’en citerai qu’un : l’Office Chérifien des Phosphates, l’OCP qui fut créé en 1933 et dont la stratégie internationale porte, en elle, les valeurs et les intérêts du Maroc.

Le Maroc est une nation d’histoire millénaire

« Une deuxième constante, à garder précieusement comme autre clé de lecture, est que notre pays est une nation d’histoire millénaire, de culture et de confluences multiples, qui dispose, d’institutions solides, portés par une vision et par le leadership de notre Auguste Souverain, Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Une troisième constante, parmi ces fameuses perles que je vous invite à toujours garder en tête, est que ce pays est un havre de stabilité et de liberté, dont les libertés économiques, et ce grâce, notamment, à l’existence d’une institution suprême.

« Cette institution suprême, c’est la Monarchie qui fédère l’ensemble de son peuple, rayonne à l’extérieur des frontières et permet, précisément, de garder le Maroc sur le chemin de l’ouverture et de la modernité. Notre action s’inscrit essentiellement dans ce sillage, dans un environnement qui, quelles que soient les péripéties conjoncturelles que nous pouvons traverser, est foncièrement porteur de prospérité et fondateur, pour nous, d’optimisme parce qu’il se nourrit de la richesse de notre passé et permet de se projeter, avec confiance, dans l’avenir.

  1. Regardons, autour de nous, la région du Maghreb qui peine tant à parler, ne serait – ce qu’économiquement, d’une voix harmonisée. Ce n’est pas faute des efforts menés par notre pays, par son Chef, ses gouvernants et même de par sa société civile. Regardons la Méditerranée, malmenée par l’instabilité et les conflits au Moyen-Orient. Les lueurs d’espérance tardent à pointer à l’horizon. Regardons au Nord de la Méditerranée, une Europe malade, guettée par le populisme dont le salut ne pourra venir que d’une plus grande intégration, face à des montées des nationalismes et des protectionnismes.

Regardons notre continent l’Afrique !

« Oui, l’Afrique ! Elle n’est pas ‘’une’’ ; elle est hétérogène. Les situations y sont contrastées en termes de dotations de ressources naturelles, en capital social et en ressources humaines. Nous sommes bien conscients que ce sont des Afriques et non pas une seule Afrique. Pourtant, notre action en tant que Groupe privé, parie sur ce continent car il enregistre des réalisations économiques remarquables, depuis maintenant plus de deux décennies :

- L’avenir des classes moyennes : c’est sur ce continent,

- L’avenir de la consommation s’y trouve : le Digital, le Mobile, les Nouvelles Technologies ; ce continent en sera le laboratoire d’essais, d’expérimentations et de succès.

- La population de l’Afrique est aujourd’hui en 2018 de près de 1 Milliard 270 Millions d’habitants, elle sera de près de 2 Milliards 500 Millions en 2050 et entre 4 et 5 Milliards de consommateurs en 2100, soit plus de 40% de la population mondiale.

- L’avenir de l’ensemble de la Planète est tributaire d’une stabilité en Afrique pour éviter que les migrations, ne viennent fragiliser dangereusement les économies et les sociétés plus prospères en Afrique du Nord et au nord de la Méditerranée, notamment.

Oui l’Afrique !

« Parce que des projets transnationaux d’infrastructures, physiques, logistiques, matériels et immatériels, attendent d’être menés.

Oui l’Afrique ! Parce que des pays comme le Maroc sont naturellement une terre d’investissements et d’échanges, qui croit dans la coopération Intra-Africaine. En effet, le Maroc, grâce à son Souverain, en est le chantre, en même temps que pourvoyeur de réalisations concrètes, dans tous les domaines, économiques, sociaux, humanitaires, sécuritaires et spirituels.

Oui l’Afrique ! Parce qu’une grande puissance économique, sans doute désormais la première au monde s’y intéresse de plus en plus et qu’elle y est devenue le premier partenaire commercial et le premier investisseur. C’est ce grand géant qu’est la Chine !

« Oui la Chine ! Aujourd’hui 1 Milliard 500 Millions d’habitants, demain dans 50 ans, dans 100 ans, quelle sera alors la population de la Chine ? je vous laisse l’imaginer…

La Chine sera incontestablement une Puissance Planétaire ! Vous mesurez alors à leur juste valeur, Mesdames, Messieurs, pourquoi nous nous associons à ce projet monumental et emblématique qu’est  « la Cité  Mohammed VI Tanger Tech »,   prévue d’être une cité industrielle, ville entière, moderne et futuriste, écologique et connectée, en même temps que résidentielle, une Cité qui sera édifiée sur 2150 Hectares qui, avec un investissement de 11 Milliards de Dollars sur 10 à 12 ans, devrait pouvoir créer plus de 100.000 emplois dans une dizaine de secteurs industriels et de services.  Dans dix à douze ans, la Cité Mohammed VI Tanger Tech abritera plus de 300.000 habitants.

Vous pouvez alors entrevoir, les perspectives de développement de l’implantation de notre Groupe en Chine, à présent que le Royaume du Maroc figure sur l’itinéraire de la Route de la Soie.  En effet, après notre implantation à Pékin en 2000, nous nous apprêtons à ouvrir avant la fin de cette année « BMCE Bank International Shanghai ». Elle aura vocation, au-delà des métiers traditionnels d’une banque universelle, à accompagner et apporter du conseil aux clients marocains et africains souhaitant investir en Chine et aux clients et entreprises chinoises désirant investir au Maroc et en Afrique.

Oui la Chine !                                

  1. Vous l’aurez compris : le regard que nous portons, en tant que Groupe privé national et multi-métiers vis-à-vis du Maroc, vis-à-vis de notre environnement africain, vis-à-vis de la Chine, de l’Europe, du reste du monde et en général, vis-à-vis de l’avenir, est un regard de Confiance.

Ce regard, est un regard inspiré de notre éducation. Une éducation pétrie d’amour pour notre pays, de passion pour le travail et le progrès, pour la création de valeur en faveur de l’ensemble des parties prenantes.

« C’est le regard du Président d’un Groupe. C’est un regard personnel d’un passionné du travail, un entrepreneur patriote qui ne connaissant pas d’impossible, repousse les limites –de temps – de défis – d’obstacles – chaque jour un peu plus loin. Mon regard est inspiré d’une éducation héritée de l’action entreprenante de mon père et de mon frère avec qui j’ai entrepris, au lendemain de l’indépendance, d’ériger plusieurs entreprises dans le domaine Industriel, permettant ainsi la création de dizaines de milliers d’emplois.

  1. Nous ne prenons pas à la légère ce legs, hérité de Marocains patriotes qui ont créé la Compagnie d’Assurances « la Royale Marocaine d’Assurance » en 1949, ni d’avoir privatisé une Banque, qui à l’instar de la RMA, fut créée par décret Royal en 1959 par Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V.

Nous ne prenons pas à la légère un bilan de près de 23 ans de privatisation dont nous sommes fiers.  En 23 ans, depuis la privatisation de la Banque Marocaine du Commerce Extérieur, nous avons transformé une Banque Publique en une Banque privée universelle puis, en un Groupe multinational.

>>Lire aussi : Le programme de digitalisation de BMCE Bank primé

Le groupe BMCE Bank est un patrimoine national

En 1995, la Banque Publique avait 2700 collaborateurs répartis dans 7 pays. 22 années après, cet effectif est 5,5 fois plus important : 14 842 personnes travaillent sur 4 continents dans 32 pays, au service de près de 6 millions de clients répartis à travers plus de 1600 points de vente.

Les agrégats financiers du groupe BMCE Bank ont connu des taux de croissance annuels à deux chiffres :

  • Le Total Bilan fut porté à plus de 33,6 Milliards de Dollars (313 Milliards de Dirhams), soit huit fois plus que le niveau de 1995 ou encore, un taux de croissance annuels de près de 11%.

  • Les capitaux propres ont cru de 10% l’an durant ces 22 ans. Ils furent multipliés par 8 pour atteindre près de 25 Milliards de Dirhams,

  • Les crédits à l’économie et les dépôts ont, respectivement, été multipliés par 13, connaissant, chacun, un taux de croissance annuel de 12% ;

  • Le PNB, indicateur de création de richesse est, en 2018, 10 fois plus important qu’en 1995, enregistrant un taux de croissance annuel de 11% ;

  • Le Résultat Net fut multiplié par 6,7 pour surpasser les deux Milliards, progressant, en moyenne de 9%l’an sur la même période;

  • Nous avons indubitablement créé de la valeur actionnariale puisque près de 10 Milliards de Dirhams de dividendes furent distribués en 22 ans, le cours boursier de BMCE se trouvant 6 fois plus élevé qu’au début de la période.

  • Nous nous enorgueillissons de représenter l’un des plus importants contributeurs fiscaux du Royaume avec plus de 11 Milliards de Dirhams servis à l’Etat marocain depuis plus de deux décennies ;

  • Enfin, nous sommes fiers d’avoir contribué à hisser, aux côtés d’autres Banques, le taux de bancarisation de nos concitoyens de 18% à plus de 70%.

  1. Au-delà des fondamentaux financiers du Groupe BMCE Bank of Africa, il y a un goodwill exceptionnel fait de crédibilité, de prestige et d’éthique qui font la fierté des quelques 30.000 Collaborateurs de ce Groupe, à travers 32 pays d’implantation, toute activité confondue.

Oui, Mesdames, Messieurs, le Groupe BMCE Bank est un « patrimoine national », en dépit de son statut d’entreprise privée.

Avec son actionnaire la Royale Marocaine d’Assurance, ce sont tous les deux des patrimoines nationaux. Ce sont tous les deux des joyaux dans le paysage financier du Maroc et, désormais, à travers le continent.

  1. Cette longue intervention est une profession de foi partagée, au sein de mon Groupe élargi. Nous avons, Mesdames, Messieurs, la préoccupation de léguer aux générations futures, un patrimoine.

« Ce n’est pas qu’un patrimoine financier, ni seulement un patrimoine économique : ces patrimoines sont, en effet, importants et les indicateurs que je vous ai livrés, à l’instant, le démontrent. Ce que nous devons léguer aux générations futures, c’est un patrimoine de valeurs.

Ce patrimoine à léguer, nous avons essayé de l’illustrer à travers nos engagements sociétaux : notre engagement en faveur de l’Education, à travers le programme MedersatCom de construction et de gestion d’écoles communautaires rurales au Maroc et dans quelques pays d’Afrique. Vous savez : bientôt nous inaugurons une MedersatCom au Rwanda, en Afrique de l’Est. Certains d’entre vous, Membres de la Presse, avez vécu avec nous les témoignages, ici même dans cet Auditorium, de ces étudiants ayant obtenu leur baccalauréat avec mention Très Bien. Ils sont venus témoigner, avec tant de sincérité et d’émotion, combien ils sont fiers d’avoir été extraits de la pauvreté et de la précarité en étant scolarisés dans les écoles de MedersatCom, lors de leur cycle d’enseignement primaire, ils avaient alors 4 à 5 ans.

« Nos engagements sociétaux se font également à travers la Finance Durable : c’est-à-dire la Finance à impact positif, du fait de nos engagements depuis plus de deux décennies en faveur de la préservation de l’environnement et la recherche d’impacts positifs lors de l’exercice de nos activités, sur les communautés où nous intervenons.

Oeuvrons pour notre cher pays

Notre engagement sociétal est également en faveur de l’entreprenariat, à travers cet exceptionnel programme de l’African Entrepreneurship Award, doté chaque année de 1 Million de Dollars.  Il a attiré des candidats, au cours de ses 3 premières éditions procédant de 132 pays, dont les 54 pays africains. 33 lauréats ont été primés et sont déjà des entrepreneurs ! Nous sommes heureux, qu’en cette 4ème Edition, nous ayons introduit une nouvelle dimension, l’entreprenariat sportif. Avant la fin de ce semestre, vous serez informés de notre programme d’Encouragement et de Formation de l’Entreprenariat Sportif de notre Groupe pour l’ensemble du continent Africain. L’entreprenariat sportif, partage avec l’entreprenariat économique et l’entreprenariat social, les mêmes valeurs de courage, d’audace, d’esprit de progrès, d’innovation, d’endurance et de résilience.

  1. Je voudrais conclure par une ultime composante de ma profession de foi : Notre responsabilité à nous tous, quelles que soient les positions et les rôles que nous occupons, est essentielle, afin de faire perdurer cet environnement de stabilité et ce havre de paix que représente le Maroc.

 Œuvrons ensemble afin que soit fructifié davantage, ce bien commun, ce capital physique et immatériel le plus précieux qui soit : notre Cher pays."

 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :