AccueilA LA UNEOttawa: Ouverture des travaux du sommet mondial pour un gouvernement ouvert
Ottawa

Ottawa: Ouverture des travaux du sommet mondial pour un gouvernement ouvert

Le sommet mondial du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) a ouvert ses travaux mercredi à Ottawa, avec la participation d’une délégation marocaine conduite par le ministre délégué chargé de la réforme de l’administration et de la fonction publique, Mohamed Benabdelkader.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par une discussion axée sur la thématique du “gouvernement ouvert et transparence“, en présence du Premier ministre canadien Justin Trudeau. Un accent particulier a été mis sur la place des médias dans le processus démocratique et la réglementation des plateformes de réseaux sociaux.

A ce sujet, M. Trudeau a appelé les gouvernements à faire preuve de vigilance dans la réglementation des plateformes de réseaux sociaux entreprise dans le cadre de la lutte contre les discours de haine diffusés en ligne. Ce rendez-vous international accueille plus de 2.000 participants représentant près de 100 pays, venus échanger les expertises et les idées et tenter de trouver des solutions pour promouvoir des gouvernements plus ouverts et plus transparents en cette période de bouleversements technologiques.

Il s’agit de ministres, de hauts responsables et de représentants de la société civile, ainsi que des experts et des académiciens. Le sommet s’articule autour d’une série d’ateliers portant sur différentes thématiques à l’ordre du jour.

Le programme prévoit en effet plus d’une centaine d’activités, notamment des séances plénières, des activités parallèles et des tables-rondes, axées entre autres sur la participation à la prise de décisions, l’intégration des catégories vulnérables dans les politiques publiques et l’étude de l’impact des politiques sur le quotidien des citoyens.

Au menu figurent aussi la lutte contre l’information trompeuse et la désinformation, le gouvernement ouvert et féministe, l’intelligence artificielle, la souveraineté des données et la justice ouverte.

La délégation marocaine est composée de représentants de plusieurs départements ministériels, de la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel, de la société civile ainsi que de l’institution parlementaire.

Au cours de son séjour, M. Benabdelkader prendra part à la table-ronde consacrée au gouvernement ouvert en Afrique et aura des entretiens et des rencontres bilatérales avec des responsables canadiens.

Le Maroc qui a rejoint officiellement l’initiative du PGO en avril 2018, a adopté le plan d’action national du gouvernement ouvert qui comprend 18 engagements, particulièrement en termes d’accès à l’information, de transparence budgétaire, de participation citoyenne et d’intégrité et de lutte contre la corruption, de communication et de sensibilisation en la matière.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :