AccueilA LA UNEOuarzazate: Lancement de la 2ème phase des travaux de valorisation et de restauration de Ksar Taourirt
Ouarzazate

Ouarzazate: Lancement de la 2ème phase des travaux de valorisation et de restauration de Ksar Taourirt

Le coup d’envoi de la 2ème phase des travaux de valorisation et de restauration de Ksar Taourirt, à Ouarzazate, a été donné, lundi, par le ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Abdelahad Fassi Fehri.

Ainsi, le ministre, qui conduisait une délégation composée de la secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat, Fatna El-K’Hiel, du gouverneur de la province de Ouarzazate, Abderzak El Mansouri, de plusieurs élus et responsables régionaux et locaux, a procédé au lancement des travaux de ce projet dans le cadre du Programme de valorisation durable des Ksour et Kasbah.

Le coût de ce projet, dont les travaux s’étaleront sur huit mois, est estimé à près de 15 millions de DH, avec le financement d’Activités génératrices de revenus (AGR) au profit de la population locale, notamment les jeunes et les femmes.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Fassi Fehri a indiqué que la visite effectuée dans la région de Drâa-Tafilalet a permis de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de valorisation et de restauration en cours de plusieurs Ksour et Kasbah, notamment à Errachidia, Tinghir, Zagora et Ouarzazate.

Cette visite, a-t-il ajouté, a démontré l’importance majeure des Ksour et Kasbah dans le domaine du développement, surtout que l’approche adoptée est basée sur le volet culturel et ce, en veillant à la conservation du patrimoine qui témoigne de l’ingéniosité des Marocains.

Et d’ajouter que cette approche intègre également l’aspect social, à travers l’amélioration des conditions de vie des citoyens, mettant en avant l’importance de redonner une nouvelle vie à ces Ksour et Kasbah et d’y créer une véritable dynamique économique et commerciale.

Le ministre a également précisé que les travaux de la 1ère phase du Programme de valorisation durable des Ksour et Kasbah, qui concerne 16 sites, vont bon train, appelant à tirer les leçons de l’expérience actuelle pour “répondre aux attentes inhérentes à la valorisation du patrimoine culturel auquel nous accordons une grande importance”.

→ Lire aussi : Plusieurs projets d’infrastructures routières lancés dans les provinces de Béni Mellal et Fquih Ben Saleh

De son côté, Mme El-K’Hiel a relevé, dans une déclaration similaire, que les projets de réhabilitation et de restauration de plusieurs Ksour et Kasbah dans la région de Drâa-Tafilalet contribuent au développement humain et territorial, à travers la préservation du patrimoine architectural et la promotion des AGR.

Elle a noté que les visites de terrain effectuées à ces Ksour et Kasbah ont été marquées par la communication et le contact directs avec la population, les élus et les responsables locaux, précisant qu’il a été procédé à l’examen de l’approche qui cadre le mieux avec les exigences de la réalité de la région de Drâa-Tafilalet, dont les oasis et les Ksour.

Mme El-K’Hiel a indiqué que ces visites ont permis d’aborder la question des infrastructures relatives à ces sites, les programmes du ministère relatifs à la politique de la ville et la mise à niveau des quartiers sous-équipés, notamment le programme de valorisation durable des Ksour et Kasbah en vue d’en faire un véritable levier de développement humain, dans le cadre d’une justice territoriale pour les provinces de la région.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre du Programme de Valorisation des Ksour et Kasbah, réalisé dans le cadre d’un partenariat entre la wilaya de Drâa-Tafilalet, le ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et les collectivités territoriales concernées, rappelle-t-on.

Ledit Programme est susceptible de contribuer au financement des AGR et de celles inhérentes au renforcement des capacités au sein de ces Ksour pilotes qui ont été sélectionnés selon une approche participative et sur la base de critères objectifs.

A l’heure actuelle, les travaux de restauration et de réhabilitation concernent 16 Ksour répartis sur 14 collectivités territoriales relevant des régions de Drâa-Tafilalet (13), de l’Oriental (2) et de Souss-Massa (1).

Il vise aussi à enclencher un cercle vertueux à même de favoriser l’appropriation par les acteurs locaux de la valorisation durable de l’habitat en terre et du patrimoine des Ksour et Kasbah, et générer des retombées socio-économiques sur les populations locales, en particulier les jeunes et les femmes, ainsi qu’à mettre en place une stratégie d’intervention dans ces tissus anciens à l’horizon 2025, l’objectif étant de permettre la réintégration de ce patrimoine dans le contexte général du développement territorial local.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :