A LA UNE

Ouverture à Buenos Aires des travaux de la Conférence parlementaire sur l’OMC avec la participation du Maroc

Les travaux de la Conférence parlementaire sur l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ont débuté, samedi soir au siège du Sénat argentin à Buenos Aires, avec la participation de plus de 200 parlementaires représentant 50 pays, dont le Maroc.

Le Maroc est représenté à cette conférence, organisée par l’Union interparlementaire et le Parlement européen en coopération avec le Parlement argentin, par une délégation composée notamment de membres de la Chambre des députés, Mrs.Brahim Daaif et Youssef Hadhoum. La séance d’ouverture de cette réunion, organisée en marge de la 11ème Conférence ministérielle de l’OMC, a été rehaussée par la présence de représentants d’instances et d’organisations internationales et de membres du corps diplomatique accrédité à Buenos Aires, dont l’ambassadeur du Maroc en Argentine, M. Fouad Yazourh.

Dans une déclaration à la MAP, M. Daaif a indiqué que la participation du Maroc à cette rencontre est d’une grande importance étant donné que les différents accords commerciaux internationaux et régionaux seront mis en évidence afin de donner une forte impulsion à l’OMC et promouvoir le commerce électronique entre les pays, soulignat que le Maroc s’est distingué depuis 1995 par sa présence remarquable au sein de l’Organisation et lors des différents rounds de négociations.

De son côté, M. Hadhoum a mis l’accent dans une déclaration similaire sur l’importance des thèmes qui seront débattu par les participants à ce conclave, d’autant plus que la Conférence de Buenos Aires accorde une grande importance au commerce électronique et au rôle des PME dans la promotion du commerce mondial.

Intervenant lors de la séance d’ouverture, la Présidente de la 11ème Conférence ministérielle de l’OMC, Susana Malcorra, a souligné que ce rendez-vous mondial du commerce vise à aller de l’avant dans “la réalisation de résultats prouvant que le système multilatéral est non seulement un système possible mais reflète une avancée vers une vision commune“, notant, dans ce sens, que cet objectif demeure nécessaire dans un “moment difficile” parsemé de doutes.

Mme Malcorra a affirmé que l’objectif qui réunira 164 pays dimanche à Buenos Aires sera d’avoir une voix commune avec la possibilité de créer des espaces communs. Pour sa part, le chef de la diplomatie argentine, Jorge Faure, a déclaré que son pays jouerait le rôle de médiateur et de facilitateur du dialogue lors de cette 11ème Conférence ministérielle de l’OMC, qui se tient du 10 au 13 décembre à Buenos Aires.

Les autres participants ont mis en avant la nécessité de renforcer le système commercial multilatéral par des résultats concrets et positifs afin de parvenir à une croissance intégrée, au développement et à la création d’emplois outre la promotion des échanges commerciaux, soulignant que les défis auquels fait face l’OMC rendent décisif le rôle des parlementaires dans ce domaine.

Le programme de la Conférence parlementaire sur l’OMC comprend plusieurs activités dont des conférences et des ateliers axés notamment sur “le commerce électronique et l’internationalisation des PME“, “le rôle du multilatéralisme à l’heure du protectionnisme croissant” et “les résultats attendus de la 11ème Conférence ministérielle de l’OMC“.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page