ban600

Ouverture à Ifrane du Sommet africain du commerce et de l’investissement

Ouverture à Ifrane du Sommet africain du commerce et de l’investissement

Le 3-ème Sommet africain du commerce et de l’investissement, dit ‘’Ifrane Forum’’, s'est ouvert, jeudi, avec la participation de décideurs politiques et opérateurs économiques issus de 25 pays africains.

Pas moins de 200 intervenants d’Afrique et d'ailleurs, de différents horizons échangeront, lors de ce forum, placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, leurs idées et expériences et tenteront d'esquisser les contours d’un modèle de coopération économique intra-africain pour une croissance respectueuse du développement durable.

Intervenant à l'ouverture de cette édition, initiée sous le thème ‘’la croissance durable au service de l’Afrique émergente’’, la présidente du Forum, Khadija Idrissi Janati, a indiqué que ce sommet, qui a inscrit Ifrane dans le calendrier des événements économiques africains, est inspiré du potentiel économique du Continent et pensé pour soutenir son développement social.

Le Sommet africain du commerce et de l’investissement est, selon Idrissi Janati, ‘’la concrétisation d’une volonté, de créer un espace d’échange, de partage et d’action pouvant contribuer à la croissance économique de l’Afrique et à la libération de son potentiel’’, soulignant l'importance de la Déclaration d'Ifrane adoptée en 2017 et qui reprend sept recommandations posant les jalons d'une meilleure coopération sud-sud.

Pour tenir sa promesse de sommet d’action, Ifrane Forum a fait de cette déclaration sa feuille de route”, a-t-elle dit, ajoutant que la croissance durable est un concept économique qui place le bien-être des populations au cœur des choix stratégiques des gouvernements.

Et de souligner que le continent a besoin d’asseoir son économie sur des acquis solides et en faire un moteur direct de croissance, d'où l'intérêt porté par le 3-ème forum d'Ifrane aux secteurs vitaux comme l’industrie, le tourisme, les énergies renouvelables et les infrastructures.

Ce sommet intervient dans le sillage du ‘’succès’’ de la première et la deuxième éditions, placées respectivement sous le signe ‘’l’entrepreneuriat social et l’engagement des femmes entrepreneures en Afrique’’ et ‘’l’Afrique fait confiance à l’Afrique’’.

L'ambition affichée des organisateurs est de poser les jalons d’un modèle de coopération entre pays africains susceptible de catalyser l'émergence économique du Continent, mais aussi de consolider le positionnement d’Ifrane Forum sur l’échiquier des événements économiques phares du continent.

→ Lire aussi : Ifrane accueille la 3ème édition du Sommet Africain du Commerce et de l’Investissement les 29 et 30 Novembre

L'élite africaine présente à ce forum, dont des décideurs et experts du Sénégal, du Rwanda, de la Côte d’Ivoire, du Nigeria, du Burkina Faso ou encore de la république démocratique du Congo, devra enrichir les débats sur les thématiques des rencontres et formuler des recommandations concrètes permettant de catalyser l’émergence économique du continent.

Dans la continuité des travaux amorcés lors des deux premières éditions, trois évènements parallèles sont prévus cette année. Il s'agit d’abord de ‘’Femmes dans l'économie africaine, mesurer l’impact et changer les paradigmes’’.

Ifrane Forum réunit à cet effet une cinquantaine de femmes africaines de différents horizons, pour débattre de la thématique et établir un plan d’actions commun, afin de ‘’mesurer l’impact réel des femmes africaines sur l’économie du continent et contribuer, chacune selon son expertise et dans son périmètre d’action, à montrer la véritable image des femmes africaines et faire évoluer leur représentation auprès de l’opinion publique africaine et internationale’’.

‘’Start-up africaines, se connecter pour collaborer et co-créer’’ est le deuxième axe du sommet qui a invité une trentaine de jeunes entrepreneurs, opérant dans les secteurs de l’énergie, la technologie, la santé, la construction, l’agriculture ou encore la revalorisation des déchets.

A travers un Master Class et des séances de coaching, en partenariat avec l’Incubateur Bidaya, ces start-up auront l'opportunité de faire connaître leurs activités, se mettre en réseau et explorer des possibilités de partenariat et de collaboration. L'autre événement sera dédié aux ‘’investissements étrangers en Afrique, construire des partenariats gagnant–gagnant’’.

Ce side-event, organisé en partenariat avec la Chambre de commerce afro-américaine, mettra autour de la même table, des experts en investissement, des responsables de gouvernements, des investisseurs et des porteurs de projets, des secteurs public et privé, pour discuter des opportunités réelles et conclure des partenariats.

‘’Changer le narratif sur l’Afrique et promouvoir une image positive du continent’’ est également l’un des objectifs affichés par ce Forum. Ainsi, quatre jeunes entrepreneurs africains occuperont l’estrade, le temps d’un panel, pour raconter leurs parcours et partager leurs histoires, afin d’inspirer l’assistance et de démontrer, encore une fois, que l’Afrique est une terre riche par ses jeunes, ses femmes et ses hommes.

Lors de cette édition, la république du Congo est à l’honneur. Une importante délégation composée de 30 acteurs économiques et étatiques discutera de la concrétisation des partenariats économiques conclus en avril dernier entre les représentants des gouvernements des deux pays.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :