Ouverture à Marrakech du 1er Congrès des notaires du Maroc

Ouverture à Marrakech du 1er Congrès des notaires du Maroc

Le 1er Congrès des notaires du Maroc a entamé ses travaux, lundi au Palais des Congrès à Marrakech, en présence d'un aréopage d’éminentes personnalités issues de divers horizons ainsi de plusieurs notaires marocains, africains et européens et d’experts en la matière.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, ce conclave, organisé à l’initiative du Conseil National de l’Ordre des Notaires du Maroc sous le thème "Le Royaume du Maroc et la Coopération Euro-africaine- Le notariat, force de proposition", permettra aux participants, trois jours durant, d’échanger et de débattre autour de questions et de thématiques qui intéressent non seulement les juristes des deux Continents, mais qui sont également au coeur des préoccupations des citoyens européens et africains.

Ce Congrès, qui se veut une contribution pour améliorer la profession, produire des idées nouvelles et faire évoluer les textes à même d’ériger le notariat en une force de proposition pour les pouvoirs publics, s’assigne pour principaux objectifs de fédérer les membres de la profession, mobiliser les partenaires, accroître le rayonnement national et international du notariat marocain, partager les expériences et d'être un acteur actif dans la transformation de la société.

A travers cet événement, le notariat marocain souhaite ainsi jouer pleinement son rôle de "véritable force de proposition" pour accompagner la transformation en cours de la société, grâce aux grandes réformes menées au Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

→ Lire aussi : Le gouvernement établit un barème pour les honoraires des notaires

En effet, selon les organisateurs, à l’ère où le monde connaît des mutations profondes et où le numérique redistribue les cartes tous azimuts, le notariat marocain se doit de repenser les paradigmes qui l’orientent et les principes qui le guident, pour répondre, au mieux, aux nouvelles attentes des pouvoirs publics et de la société.

Dans ce sens, la première édition de ce Congrès s’inscrit tout naturellement dans cette dynamique afin de concrétiser cette volonté chère à l’ensemble de la profession.

Par ailleurs, ce conclave se veut, pour les participants africains et européens, l’occasion d’exposer, d’échanger et de débattre de plusieurs thématiques qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du développement des relations séculaires et historiques entre les pays des deux Continents.

Au menu de ce congrès, figure une série d’ateliers et de conférences portant notamment sur : "Comment promouvoir l’identité notariale : échange d’expériences?", "Rôle des notaires dans l’accompagnement de la transformation des sociétés", "Le notariat au Maroc : éclairage des institutionnels", "Loi 32.09 et investissement", "Vie privée et numérique" et "Pour le développement éthique du numérique notarial au Maroc".

"Législation foncière", "Droit des sociétés", "Fiscalité immobilière", "Pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique", "Vers une nouvelle vision de la fonction de notaire au Maroc", "Modes alternatifs de règlement des différends" et "La protection de l’investissement : regards croisés", sont autant de thèmes qui seront aussi débattus lors de ce Congrès.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :