Ouverture de la 1-ère édition du Rail Industry Summit

 

La 1-ère édition du Rail Industry Summit s’est ouverte, mardi à Casablanca, avec la participation d’une centaine d’entreprises de plus de 10 pays opérant dans le secteur ferroviaire, ainsi que de nombreux donneurs d’ordre.

Initié par Maroc Export en partenariat avec le Groupement des industries ferroviaires (GIFER) et Advances Business Event (ABE), ce rendez-vous de trois jours s’adresse à l’ensemble des acteurs de l’industrie ferroviaire et se veut un lieu d’échange entre professionnels et donneurs d’ordre internationaux autour de l’industrie ferroviaire, à travers des rendez-vous préprogrammés, des conférences et des ateliers thématiques.

Dans son mot introductif, la secrétaire générale du ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Latifa Chihabi, a indiqué que cet évènement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle (PAI), notant que ce plan vise à asseoir les conditions nécessaires devant faire de l’industrie marocaine un réel moteur de croissance économique, avec comme objectif à l’horizon 2020 la création de 500.000 emplois et la réalisation d’une contribution de 23 % au PIB.

« Notre pays s’est engagé dans une politique volontariste de développement des réseaux ferroviaires inter et intra-urbains », a-t-elle dit, expliquant que le Plan Maroc Rail 2040 prévoit la mise en place d’un réseau LGV de près de 1500 km et de près de 2700 km de lignes classiques.

Ces projets seront accompagnés de la remise à niveau et le renouvellement du réseau ferroviaire existant, a fait savoir Mme Chihabi, soulignant que ces investissements colossaux constitueront une opportunité unique pour impulser une industrie marocaine du ferroviaire à l’instar du benchmark international.

Elle a, en outre, fait observer que les projets d’installation, d’extension ou de modernisation de lignes ferroviaires au niveau africain, laissent présager une croissance durable de la demande régionale en équipements ferroviaires dans les 20 prochaines années, ce qui constituera un relais de croissance incontestable pour cette industrie.

Les atouts du Maroc en tant que terre d’accueil des investissements ne sont plus à démontrer, a fait valoir la SG, relevant que Royaume offre une infrastructure aux standards internationaux, des ressources humaines de qualité et des conditions de productions à des coûts attractifs.

Mme Chihabi a invité le GIFER à accélérer la mise en place de l’écosystème ferroviaire à l’instar des écosystèmes déjà opérationnels, précisant dans ce cadre que le département de l’Industrie est à la disposition du groupement afin de réussir l’émergence d’une filière industrielle ferroviaire dans un futur proche.

Intervenant de son côté, Hassan Rebouhate, président du GIFER Maroc et directeur général de la Société chérifienne de matériel industriel et ferroviaire, a passé en revue les objectifs futurs du GIFER, soulignant que le groupement ambitionne de développer les métiers ferroviaires à travers plusieurs actions, dont la participation à l’élaboration de la stratégie nationale dans le secteur ferroviaire, la contribution au développement des partenariats public-privé et le développement de la recherche et de l’innovation dans le secteur.

Le GIFER ambitionne également de développer un modèle industriel capable de positionner le Maroc comme une plateforme incontournable en la matière, de promouvoir et faciliter l’intégration industrielle et productrice des métiers manquants et de mettre en œuvre et de partager les modalités opérationnelles permettant d’améliorer les compétences et les dextérités, a-t-il dit.

Et d’ajouter que le Rail Industry Summit est l’occasion pour partager les expériences et les expertises entre les professionnels de l’industrie ferroviaire et encourager les opérations de transfert de technologie.

Au menu de cet évènement, figurent des conférences, des sessions de témoignages et des ateliers, notamment sur « la maintenance préventive et correctionnelle » , « la radionavigation et la localisation des trains », et « la surveillance des voies ferroviaires »,…

Créé le 10 février 2016, GIFER Maroc est le premier groupement chargé de fédérer et de représenter la filière ferroviaire au Maroc.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page