Ouverture du 16ème Congrès National des Droits de l’Enfant à Marrakech

Droits de l'Enfant
Droits de l'Enfant

Le 16ème Congrès National des Droits de l’Enfant s’ouvre aujourd’hui à Marrakech sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et la présidence effective de Son Altesse Royale la princesse Lalla Meryem.

Organisée par l’Observatoire National des Droits de l’enfants (ONDE), cette édition est marquée par la célébration du 30ème anniversaire de la Convention internationale des Droits de d’Enfant (CIDE) et réunit plus de 3000 participants.

Membres de l’Exécutif, responsables publics, personnalités onusiennes, représentants de la société civile et d’autres participants de haut niveau dressent le bilan de la situation de l’enfance depuis la ratification de la CIDE par le Royaume et identifient les défis à relever ainsi que les pistes à emprunter afin d’assurer une mise en œuvre optimale des principes de la Convention Internationale et inscrire l’enfant au cœur de toutes les priorités.

Cette première journée donne la parole aux enfants et aux jeunes, l’occasion de présenter le parlement de l’enfant marocain et de célébrer le 20 ème anniversaire de cette institution.

Le 16ème Congrès National des Droits de l’Enfant s’inscrit dans un contexte marqué par l’urgence de déployer davantage d’efforts pour améliorer l’efficacité et la gouvernance des interventions en adaptant les publiques aux ces nouveaux défis. L’événement s’inscrit également dans une optique d’optimisation et en réponse au chantier de renouvellement du Modèle de Développement du Maroc, lancé par Sa Majesté le Roi qui place désormais l’enfant au cœur de ce nouveau modèle.


Le Congrès National des Droits de l’Enfant est un moment de mobilisation nationale historique et à tous les niveaux. C’est donc un moment fort qui reconfirme l’engagement du Royaume du Maroc à poursuivre la réalisation de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, d’avancer dans les chantiers structurants de l’Enfance et d’ériger la question de l’Enfant en priorité nationale ». Et d’ajouter : « Il s’agit, d’une opportunité d’engagement à être plus efficace et à changer positivement la réalité des enfants votre réalité vous les enfants ».

La manifestation confirme de ce fait,  le rôle historique du Congrès National des Droits de l’Enfant ainsi que son influence dans l’orientation des politiques publiques. Il a en effet permis, au fil du temps, au Royaume du Maroc de s’engager dans la dynamique internationale des droits de l’enfant mais aussi d’évaluer, d’orienter et d’élaborer les lois, les visions, politiques et stratégies nationales relatives à l’enfance.

Rappelons, que les statistiques témoignent d’une plus forte participation des enfants au processus de prise de décision politique, grâce notamment à leur adhésion à des structures organisées, tel que le Parlement de l’Enfant, mis en place par l’Observatoire National des Droits de l’Enfant en 1999.

A propos de l’ONDE :


Créé SM le Roi Hassan II en 1995, au lendemain de la ratification par le Royaume du Maroc, en 1993, de la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l’Enfant (CIDE), l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE) est placé sous la présidence effective de SAR La Princesse Lalla Meryem. L’ONDE est une institution indépendante chargée d’assurer le suivi de la mise en œuvre de l’application de la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l’Enfant, notamment par le suivi et la veille de façon continue de la situation de l’enfant.