A LA UNE

Pandémie : Plus de 60 arrestations lors de manifestations contre les restrictions à Londres

Plus de soixante personnes ont été interpellées, samedi à Londres, pour avoir manifesté illégalement contre les restrictions imposées par le gouvernement britannique en vue de faire face à la pandémie de coronavirus, a annoncé la police métropolitaine.

Ces arrestations ont eu lieu suite à “un certain nombre d’infractions”, notamment la violation des restrictions contre la pandémie, a tweeté la police, qui avait exhorté la population à ne pas prendre part à ces manifestations, interdites en raison du confinement en cours.

Au cours de la journée, des centaines de manifestants ont sillonné les rues de la capitale britannique pour protester contre les mesures de prévention destinées à faire face à la pandémie de Covid-19.

Ils ont scandé “liberté” et brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire “arrêtez de nous contrôler” ou “plus de confinements”. Certains de ces rassemblements ont été même émaillés d’incidents, notamment à proximité de la gare de King’s Cross.

Accusant le bilan le plus lourd d’Europe en termes de décès dus à la pandémie, le Royaume-Uni a dépassé la barre d’un million d’infections par le Covid-19, ce qui a poussé le gouvernement à revenir sur sa politique localisée et à reconfiner la population.

Après quatre semaines de confinement, l’Angleterre a annoncé la levée du verrouillage général dès le 03 décembre pour retourner à des restrictions localisées en vertu d’un système d’alerte à 3 niveaux.

Etant donné que chaque nation constitutive du Royaume-Uni décide unilatéralement de sa stratégie de lutte contre la pandémie, L’Ecosse a déjà durci les mesures ordonnant la fermeture des restaurants, pubs et tous les commerces jugés non essentiel dans 11 villes du pays, tandis que l’Irlande du Nord a débuté vendredi un nouveau confinement de deux semaines.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page