Parlement arabe: Human Rights Watch poursuit ses rapports trompeurs sur la situation des droits de l’homme dans ‎les pays arabes

parlement arabe

Le Parlement arabe a exprimé dimanche 17 janvier, sa condamnation des allégations mensongères ‎et des informations trompeuses contenus dans le rapport 2021 de “Human Rights Watch” sur les ‎conditions des droits de l’homme dans un certain nombre de pays arabes.

Des informations qui ‎visent à déformer l’image de la situation interne dans la région sans fournir de preuves tangibles à ‎ce sujet.‎

Le Parlement arabe a affirmé que le comportement de l’organisation «est en contradiction avec les ‎règles de base adoptées par l’Organisation des Nations Unies pour suivre et documenter la ‎situation des droits de l’homme, dont l’organisation s’est écartée lors de la préparation de son ‎rapport».‎

La déclaration a souligné que le Parlement arabe «n’est pas contre l’évaluation du système des ‎droits de l’homme dans les pays arabes et la correction de toute mauvaise situation dans ce ‎domaine, mais plutôt contre l’approche erronée et suspecte adoptée par Human Rights Watch dans ‎l’analyse de la situation des droits de l’homme dans les pays arabes. Une approche qui dépend ‎clairement de La politisation des dossiers et des problèmes relatifs aux droits de l’homme dans les ‎pays arabes, et l’utilisation de ces questions pour les faire chanter politiquement. ‎


Il a averti que ces rapports politisés servaient les agendas externes des organisations terroristes et ‎extrémistes qui visent la sécurité et la stabilité des pays arabes, notant que l’évaluation de la ‎situation des droits de l’homme en général doit être effectuée selon des contrôles professionnels ‎fondés sur des normes internationalement reconnues et approuvées par les Nations Unies afin de ‎gagner en crédibilité. ‎

La déclaration du Parlement arabe a conclu qu’il existe des organismes et des institutions nationaux ‎et des organisations de la société civile dans les pays arabes concernés par cette question. Des ‎rapports annuels sont publiés sur l’évaluation du système des droits de l’homme dans les pays ‎arabes, accompagnés de recommandations visant à améliorer ce système.‎