Le parlement de l’enfant renouvelle la liste de ses membres pour la période 2017-2019

L’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE) a organisé, jeudi à Rabat, l’opération de renouvellement de la liste des membres du parlement de l’enfant pour la période 2017-2019.

Cette opération a concerné les 90 enfants représentant la liste nationale. Ils ont été sélectionnés sur la base des meilleurs projets présentés devant des commissions spécialisées, portant sur les thématiques relatives à la protection de l’enfance, la paix, la sécurité, la lutte contre l’extrémisme, le développement, l’égalité des chances, l’accès à l’information, les droits des enfants dans une situation de handicap, les droits des enfants de la rue, la promotion du rôle de la fille et l’innovation.

En effet, le parlement de l’enfant se compose d’un total de 395 membres, dont 305 représentent les circonscriptions électorales, conformément au nouveau découpage, et 90 représentant la liste nationale.

Selon les résultats de l’opération de renouvellement de la liste, sur les 90 sièges qui étaient en jeu, Casablanca-Settat est arrivée en tête des 12 régions représentées, avec 18 sièges, suivie, notamment, de Rabat-Salé-Kenitra (17), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (14) et Beni Mellal-Khenifra (8).


S’agissant de la répartition par genres, les garçons ont obtenu 46 sièges, contre 44 pour les filles. Alors qu’en fonction des tranches d’âge, les enfants âgés entre 14-16 ont obtenu plus de 50 pc des sièges.

Cette opération, qui coïncide avec la célébration de la Journée nationale de l’enfant, a été, en outre, l’occasion de présenter le mécanisme de signalement et de défense des enfants victimes de violences et de maltraitance, mis en place par l’ONDE. Il permet à toutes les couches sociales de signaler les cas de violation, sous toutes ses formes, touchant les enfants, l’écoute directe des plaintes, l’orientation et l’intervention auprès des parties concernés. Parmi les mécanismes de signalement figurent le numéro vert, le site électronique, la communication par Skype, l’écoute directe et la correspondance.

Présidé par SAR la Princesse Lalla Meryem, l’ONDE est chargé du suivi de la mise en œuvre de la convention des Nations Unies pour les droits de l’Enfant, en vue de promouvoir la protection de l’enfant de manière permanente, dans tous les domaines relatifs à la santé, à l’éducation, à la législation, aux loisirs et à la culture, dans ses dimensions matérielles, morales et spirituelles, en plus du pilotage, coordination et évaluation des actions menées en faveur de l’enfance marocaine.

Ses actions passent par le travail du centre d’écoute et de protection des enfants maltraités, les opérations de terrain, les études, le congrès national, qui a pour but d’évaluer les efforts déployés en faveur de l’enfant, le parlement de l’enfant et le club des anciens, une structure où les enfants parlementaires pourraient continuer leur expérience après la fin de leur mandat au Parlement de l’Enfant ou après avoir dépassé le seuil des 18 ans.


Le Parlement de l’Enfant a, notamment, pour missions d’offrir l’occasion à des enfants de différentes classes d’âge, et provenant de l’ensemble des régions du Royaume de disposer d’un cadre permanent et structuré d’échanges et de débat, de contribuer à la consolidation de la culture citoyenne des générations futures, à travers la promotion d’une plus grande prise de conscience des enfants quant à leurs droits et d’assurer une plus grande visibilité à la question des droits de l’enfant par une interpellation directe, par les enfants, des différentes sphères de la décision et des composantes de l’opinion publique.