Paul Haggis envisage tourner un film au Maroc

Le réalisateur canadien Paul Haggis a fait part, mardi à Marrakech, de sa volonté de tourner un film au Maroc, précisant qu’il a déjà des projets dans ce sens.

“Je veux vraiment tourner au Maroc. J’ai déjà des projets en perspective mais je ne peux pas en parler pour le moment”, a-t-il confié, en réponse à une question de la MAP à l’occasion d’une table ronde avec la presse dans le cadre de la 16-ème édition du Festival international du Film de Marrakech (02-10 décembre).

Haggis qui devait animer dans la journée la 2-ème Masterclasse de cette édition, a indiqué que sa participation au festival est motivée par sa passion de regarder des films.

“Je suis excité de voir des films venant de différentes pays du monde et de découvrir leurs cultures et leurs façons de penser”, a-t-il expliqué.


Lors de la table ronde, le cinéaste est revenu sur son expérience cinématographique, aussi bien en tant que réalisateur que scénariste, ses thèmes de prédilection et sa façon de diriger les acteurs.

Dans ses films, il dit ressentir le besoin notamment de mettre en avant la fragilité, l’humilité et l’inspiration humaine.

Pour diriger son casting, il avoue avoir tendance à donner un maximum de liberté aux acteurs.

“J’apprends tout le temps avec eux. Je les laisse agir spontanément en découvrant le plateau. Je me contente de les diriger doucement”, a indiqué Haggis.


D’ailleurs, a-t-il fait remarquer, quand il s’agit pour lui d’écrire le scénario, il ne pense jamais au préalable aux acteurs qui vont incarner les rôles des protagonistes.

Né au Canada, Paul Haggis fait ses armes en écrivant de nombreuses séries télévisées dont EZ Streets, encensée par la critique et considérée par le New York Times comme une des séries les plus influentes de tous le temps. Après avoir remporté les plus grands prix pour la télévision, le passage au cinéma est une suite logique à la carrière du scénariste.

En 2006, Paul Haggis devient le premier scénariste de l’histoire du cinéma à écrire deux films récompensés par l’Oscar du Meilleur Film deux années de suite : Million Dollar Baby de Clint Eastwood en 2004, et Collision en 2005, qu’il a lui-même réalisé, confirmant ainsi son génie d’écriture. Collision remporte également l’Oscar du Meilleur Scénario, ainsi que quatre autres nominations – y compris l’Oscar du Meilleur Réalisateur.

Haggis est aujourd’hui un cinéaste de premier plan, revendiquant sa liberté et son engagement à travers des films traitant de vrais sujets de société : le racisme dans Collision, le pardon pour Million Dollar Baby, la guerre en Irak pour Dans la vallée d’Elah.