Pékin va lever des restrictions sur les investissements étrangers

Pékin va lever des restrictions sur les investissements étrangers

La Chine va lever des restrictions sur les investissements étrangers dans certains secteurs, un nouveau geste d’ouverture au moment où le pays se prépare à une potentielle guerre commerciale avec les Etats-Unis, a indiqué jeudi l’agence de planification économique chinoise (NDRC). 

Les assouplissements entreront en vigueur le 28 juillet et concernent notamment l’industrie automobile, l’agriculture, les infrastructures et l’exploitation minière, a précisé la NDRC.

Ces mesures interviennent après plusieurs assouplissements depuis début 2018, perçus comme des signes de bonne volonté face aux Etats-Unis et à d’autres pays occidentaux qui accusent régulièrement la Chine de bloquer l’accès de leurs entreprises au marché local.

>>Lire aussi : Explosion dans une mine de fer en chine


En avril, la Chine avait annoncé que les firmes étrangères pourront désormais contrôler jusqu’à 51% des coentreprises dans le courtage, la gestion d’actifs, le négoce de contrats à terme ou l’assurance-vie, promettant d’éliminer ce plafond “d’ici trois ans”.

Cette nouvelle “liste négative” lève les limites en matière de propriété des station-services, de commerce des céréales, et d’infrastructures dans le secteur de l’électricité. Elle assouplit également les restrictions dans l’automobile, l’aéronautique et la construction navale.