“Phase inquiétante” de la pandémie, les prochains mois seront difficiles

OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde, lundi, contre « la phase inquiétante » dans laquelle la pandémie de Covid-19 est entrée, soulignant que les prochains mois seront difficiles à mesure que s’approche l’hiver.

« Alors que l’hémisphère nord entre en hiver, les cas s’accélèrent, notamment en Europe et en Amérique du Nord », a alerté le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’un point de presse virtuel depuis Genève.

Le chef de l’OMS s’est dit encouragé de voir de nombreux dirigeants communiquer avec leurs populations sur les mesures nécessaires pour ralentir la propagation du virus et protéger les professionnels de santé et les systèmes de santé.

« À mesure que les cas augmentent, le nombre de personnes ayant besoin de lits dans les hôpitaux et les soins intensifs augmente également », a-t-il, toutefois, alerté.


Selon l’OMS, les infirmières et les médecins ont désormais une bien meilleure compréhension de la meilleure façon de traiter les personnes infectées par le coronavirus qu’au tout début de la pandémie. « Cependant, lorsque la capacité de l’hôpital est atteinte et dépassée, c’est une situation très difficile et dangereuse pour les patients comme pour les agents de santé », a prévenu M. Tedros.

L’agence onusienne estime important que tous les gouvernements se concentrent sur les principes fondamentaux qui aident à briser les chaînes de transmission et à sauver des vies et des moyens de subsistance. « Cela signifie une recherche active des cas, des enquêtes sur les clusters, l’isolement de tous les cas, la mise en quarantaine des contacts, la garantie de bons soins cliniques, le soutien et la protection des agents de santé et la protection des personnes vulnérables », a rappelé le Directeur général de l’OMS.

L’humanité est confrontée à la pandémie « pour le long terme », a-t-il dit. « Mais il y a de l’espoir si nous faisons ensemble des choix intelligents, a-t-il dit.

« Je sais qu’il y a de la fatigue, mais le virus a montré que lorsque nous baissons la garde, il peut rebondir à une vitesse vertigineuse et menacer les hôpitaux et les systèmes de santé », a rappelé le Directeur général de l’OMS.


À l’approche de l’hiver, M. Tedros a reconnu que « les prochains mois seront difficiles ». « Mais en travaillant ensemble aujourd’hui et en partageant des produits de santé qui sauvent des vies dans le monde entier (…), nous pouvons sauver des vies et vaincre cette pandémie », a-t-il assuré.

Avec Map