Philippines: Le volcan Taal toujours dangereux malgré une accalmie

volcan Taal
volcan Taal

Le volcan philippin Taal, qui s’est réveillé en fin de semaine, demeure dangereux même si une “accalmie” visible a été observée, ont prévenu, jeudi, les autorités locales.

A côté du magma qui coule toujours sous le volcan, de grandes fissures se sont produites au niveau du sol et plusieurs séismes frappent quotidiennement la région, ce qui met en garde sur un risque d’une éruption de grande ampleur.

Les quelque 50.000 habitants évacués, dimanche, ont eu refuge dans des abris d’urgence et tentent désormais de rejoindre leurs domiciles pour nourrir leur bétail et s’assurer de leurs maisons, devant une opposition farouche des autorités.

Depuis dimanche, les autorités mettent en garde contre les risques d’une éruption “explosive” dans les prochaines “heures ou les prochains jours”.

Le volcan Taal, qui se situe à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Manille, est l’un des volcans les plus actifs des Philippines.


Très apprécié des touristes, sa dernière éruption remonte à 1977. En 1965, il avait provoqué la mort d’environ 200 personnes.

L’archipel des Philippines est situé sur la “ceinture de feu” du Pacifique, où les plaques tectoniques entrent en collision, provoquant séismes et activité volcanique réguliers.