Plafonnement du prix du pétrole russe: Moscou ne livrera pas les pays qui se joindront à l’initiative

La Russie n’effectuera aucune livraison aux pays qui se joindront au plafonnement des prix du pétrole russe, a annoncé, jeudi à Moscou, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

La Fédération de Russie ne compte pas livrer du pétrole aux pays qui se joindront au plafonnement des prix du pétrole russe, a-t-elle indiqué lors de sa conférence de presse hebdomadaire.

Réagissant à des informations faisant état de tractations entre les pays du G7 en vue de plafonner le prix du pétrole russe, la porte-parole a qualifié une telle initiative de « mesure anti-marché« , qui pourrait perturber les chaînes d’approvisionnement et « considérablement compliquer la situation sur les marchés mondiaux de l’énergie« .

Lire aussi : Gazprom pourrait réduire ses livraisons de gaz via l’Ukraine à partir du 28 novembre

« De nombreux pays producteurs de pétrole s’opposent également à une telle mesure« , a-t-elle noté, jugeant que le plafonnement du prix du pétrole russe pourrait créer « un dangereux précédent non seulement sur le marché de l’énergie, mais pour le commerce international en général« .

En début de semaine, le vice-premier ministre russe en charge de l’Énergie, Alexandre Novak, avait tenu des propos similaires. « Nous ne prévoyons pas de fournir du pétrole et des dérivés du pétrole aux pays qui adopteront le principe d’un plafonnement des prix« , a relevé le responsable, cité par le média Russia Today.

Selon lui, la Russie « changera la destination des livraisons vers les partenaires souscrivant aux principes du marché ou réduira la production« .

Avec MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page