ban600
credit agricol

PLF 2019 : Une suppression des paradis fiscaux en ligne de mire

PLF 2019 : Une suppression des paradis fiscaux en ligne de mire

Le rapport de l’Union Européenne sur les paradis fiscaux n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, en tout cas pas du gouvernement marocain. Placé dans la zone rouge par ledit rapport, le Maroc réagit par une annonce d’une prochaine suppression du régime fiscale des banques offshores.

« Le Maroc a signé des conventions et participe à une réflexion à l’internationale sur le devenir de certains régimes fiscaux. Au lieu de subir, nous préférons anticiper. Pour parler du cas particulier des banques offshores, il faut savoir qu’il n’existe pas réellement de banque offshore. Celles installées à TFZ sont toutes marocaines. Elles ont été créées pour respecter la réglementation de change en vigueur et pouvoir financer les demandes en devises des entreprises qui investissent à l’étranger ou en zone franche » indique la direction générale des impôts. Ce discours en dit long sur le choix du Maroc. Beaucoup de pays en voie de développement sont aujourd’hui soumis à une certaines rigueurs sur l’hébergement des paradis fiscaux.

→Lire aussi : La fraude fiscale du “cum ex” a coûté 55 milliards d’euros

Pour être en adéquation avec sa politique étrangère, le gouvernement, par le biais de son projet de loi de finance 2019, annonce les prémices de sa politiques fiscales - combattre les paradis fiscaux -  afin d’être sur la ligne des pays en règles. D’autant plus que la disposition des banques, jadis reconnues offshores, arrivent à terme en 2018. Or, d’après les bruits de couloir, ces dispositions ne seront pas reconduites par le fisc.

Cette décision ne semble pas être du bon goût de certains spécialistes. En effet, une abrogation de ces dispositions, bien que légitime, pourrait faire perdre à l’Etat beaucoup de revenus issus des investissements directs étrangers dont la conséquence peut être, entre autres, une augmentation du taux de chômage et un frein à la croissance.

→Lire aussi : UBS soupçonnée d’évasion fiscale.

Reconnaissons toutefois que la question des paradis fiscaux est combattue par la fédération des Etats

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :