Pluies torrentielles au Rwanda : le bilan s’alourdit à 19 morts

pluies

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le Rwanda depuis dimanche ont fait au moins 19 morts, notamment dans des glissements de terrain et inondations, selon un nouveau bilan communiqué, mercredi à la presse par le ministère chargé de la Gestion des urgences.

Le premier bilan établit lundi par le ministère faisait état de 13 décès, mais les autorités ont recensé six nouvelles victimes dans leur dernière communication.

Outre les pertes humaines, le ministère indique qu’une centaine de logements et 21 hectares de terres agricoles ont été ravagés par les inondations et glissements de terrain depuis dimanche.

S’agissant des infrastructures, la même source fait savoir que 3 routes, 2 ponts et un système d’approvisionnement en eau ont été entièrement détruits, notant que l’évaluation des pertes est toujours en cours.

Dans la nuit de dimanche à lundi, un glissement de terrain a tué sept personnes d’une même famille dans le district de Gasabo à Kigali, tandis qu’un autre survenu à Gikondo, au centre de la capitale, a tué trois personnes et blessé une autre. Trois autres personnes ont été emportées par les eaux des pluies à Gatsibo, dans la province de l’Est, durant cette nuit.


Chaque année, durant la saison des pluies, de grandes étendues de terre dans plusieurs localités des régions montagneuses au Nord et à l’Ouest du Rwanda sont détruites par des inondations, laissant des milliers de personnes sans abri.

Le Rwanda, un pays de haute altitude particulièrement vulnérable au changement climatique, est souvent frappé par des catastrophes climatiques, notamment des pluies torrentielles, inondations, glissements de terrain et tremblements de terre.

En 2019, les catastrophes naturelles survenues au pays des mille collines ont fait 70 morts et plus de 170 blessés, selon un bilan officiel établit par le ministère chargé de la Gestion des urgences.

Durant la même période, un total de 4095 logements et plus de 6.700 hectares de cultures ont été dévastés dans les 15 districts les plus affectés par les aléas naturels.