Plus de 1.500 de migrants Centraméricains arrivés à la frontière mexico-américaine

la frontière mexico-américaine

Plus de 1.500 migrants Centraméricains, partis pour la plupart du Honduras depuis plus d’un mois, sont arrivés jeudi à Tijuana, à la frontière mexico-américaine.

Vingt-deux autobus transportant chacun une cinquantaine de migrants ont atteint l’entrée de cette ville située dans l’Etat de Basse-Californie, s’ajoutant à environ 800 autres centraméricains déjà arrivés dans la ville par petits groupes depuis dimanche.

Nous ne sommes pas des criminels” ont scandé certains migrants à l’adresse du président américain Donald Trump, qui a déployé environ 6.000 militaires à la frontière.

→ Lire aussi : Des milliers de migrants centre-américains reprennent leur marche vers les Etats-Unis

Le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis, a effectué mercredi une visite à McAllen au Texas où il a déclaré que le déploiement militaire était “nécessaire” et “absolument légal”.


Au poste frontalier de San Diego, les autorités américaines ont réduit les voies d’accès pour les automobiles et installé des barrières en ciment ainsi que des barbelés, ainsi qu’à San Ysidro et Otay Mesa, autres points d’entrée vers la Californie.

Une centaine de migrants de la caravane étaient parvenus dimanche à Tijuana et, mardi, 350 autres les ont rejoints. Tous appartiennent à la caravane composée en majorité de Honduriens partie le 13 octobre de la ville de San Pedro Sula, dans le nord du Honduras. Deux autres caravanes, d’environ 2.000 personnes chacune, ont également pris le chemin des États-Unis à partir de l’Amérique centrale.