Plus de 117 millions d’enfants pourraient ne pas recevoir le vaccin de la rougeole

rougeole

Alors que la pandémie de Covid-19 continue de se répandre à travers le monde, plus de 117 millions d’enfants dans 37 pays pourraient ne pas recevoir le vaccin contre la rougeole qui pourrait leur sauver la vie, a averti lundi l’organisation des Nations-Unies, déplorant que les campagnes de vaccination contre la rougeole dans 24 pays ont d’ores et déjà été reportées.

Plus de 117 millions d’enfants dans 37 pays, dont beaucoup vivent dans des régions où des flambées de rougeole sont en cours, pourraient être touchés par la suspension des activités de vaccination prévues. Ce chiffre stupéfiant n’inclut pas le nombre de nourrissons qui pourraient ne pas être vaccinés en raison de l’effet du Covid-19 sur les services de vaccination de routine“, ont déclaré lundi l’OMS et l’UNICEF dans un communiqué.

Les enfants de moins de 12 mois sont plus susceptibles de mourir des complications de la rougeole, et si la circulation du virus de la rougeole n’est pas arrêtée, leur risque d’exposition à la rougeole augmentera chaque jour », ont mis en garde les deux agences partenaires de l’Initiative contre la rougeole et la rubéole (M&RI) dont font également partie la Croix-Rouge américaine, le Centre américain pour la prévention et le contrôle des maladies (CDC) ainsi que la Fondation des Nations-Unies.

Le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) font valoir que la pandémie de Covid-19 exige un effort coordonné et un engagement de ressources pour garantir la protection des travailleurs de la santé de première ligne dans le monde entier, alors qu’ils sont confrontés à cette nouvelle menace et y répondent.

« Le M&RI soutient la nécessité de protéger les communautés et les travailleurs de la santé contre le Covid-19 par une pause des campagnes de masse, là où les risques de la maladie sont élevés. Toutefois, cela ne doit pas signifier que les enfants sont définitivement laissés pour compte », selon le communiqué.


« Si le choix difficile d’interrompre la vaccination est fait en raison de la propagation du Covid-19, nous demandons instamment aux dirigeants d’intensifier leurs efforts pour suivre les enfants non vaccinés, afin que les populations les plus vulnérables puissent recevoir des vaccins contre la rougeole dès que cela sera possible », ajoute-t-on.

L’OMS et l’UNICEF rappellent que malgré l’existence d’un vaccin sûr et efficace depuis plus de 50 ans, les cas de rougeole ont fait un bond ces dernières années et ont fait plus de 140.000 victimes en 2018, principalement des enfants et des bébés, “des cas tous évitables”.