Plus de 12.000 personnes ont bénéficié de la formation contractuelle

Mohamed Amkraz
Mohamed Amkraz

Plus de 12.000 personnes ont bénéficié de la formation contractuelle, a indiqué mardi à Rabat, le ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amkraz.

En réponse à une question orale sur “Le lien entre la formation et le marché d’emploi”, posée par le groupe istiqlalien de l’Unité et de l’Egalitarisme à la Chambre des conseillers, M. Amkraz a souligné que la formation contractuelle tend à adapter les compétences des candidats à des métiers bien précis, avant et après le recrutement, notant que 12.088 personnes ont bénéficié de cette formation.

Un total de 7.830 bénéficiaires ont également tiré profit de la formation qualifiante ayant pour objectif de favoriser l’intégration économique des jeunes et leur accès au marché de l’emploi, via des formations spécifiques qui anticipent les besoins du marché du travail en terme de compétences à travers des études prospectives annuelles, a-t-il ajouté.

Il s’agit selon lui des formations visant à inculquer aux bénéficiaires de nouvelles compétences techniques et professionnelles, ou à convertir leurs capacités et connaissances en compétences les plus recherchées et exigées par le marché du travail.

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) via son programme TAEHIL (Qualification) œuvre à améliorer l’employabilité des demandeurs d’emploi diplômés et de les outiller des compétences professionnelles leur permettant d’occuper des postes d’emplois à travers des formations de courtes durée, a-t-il poursuivi.

Dans cette lignée, M. Amkraz a fait savoir que l’adaptation de l’éducation et de la formation aux besoins du marché du travail fait partie de la deuxième orientation stratégique du programme national pour la promotion de l’emploi, à travers lequel le gouvernement envisage de doter les demandeurs d’emplois des compétences professionnelles requises qui cadrent parfaitement avec le marché d’emploi, qu’ils soient des diplômés d’universités ou d’instituts ou ceux ayant obtenu leur diplôme de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail.