Plus de 1,6 million de Vénézuéliens vivent en Colombie

Vénézuéliens
Vénézuéliens

Plus de 1,6 million de Vénézuéliens vivent en Colombie, dont 719.189 en situation régulière et 911.714 autres de manière irrégulière, a indiqué mardi un rapport de “Migración Colombia”, l’organe colombien en charge des affaires migratoires.

Sur les 1.630.903 Vénézuéliens de Colombie, 327.635 (20%) sont basés à Bogotá, 93.140 à Barranquilla, capitale du département des Caraïbes de l’Atlantique, 92.864 à Cúcuta, qui est le principal poste frontalier entre les deux pays, et 78.622 à Medellín (nord-ouest), a précisé le rapport de l’organisation relayé par les médias et qui dresse la situation jusqu’au 31 octobre.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont indiqué à la mi-novembre que 1,35 milliard de dollars étaient nécessaires pour répondre aux besoins humanitaires des réfugiés et migrants vénézuéliens.

En novembre dernier, une ONG avait averti qu’environ 400.000 enfants vénézuéliens ne vont pas à l’école au Brésil, en Colombie et en Équateur et 48% ne le font pas car les salles de classe sont surpeuplées.

Selon des chiffres de l’Organisation des États américains (OEA, basée à Washington), au moins 3,4 millions de personnes ont quitté le Venezuela pour s’installer dans les pays de la région et ailleurs.

La Colombie partage une frontière de plus de 2.000 km avec le Venezuela, un pays qui fait face depuis 2015 à une grave crise humanitaire qui a poussé des millions de personnes à prendre le chemin de l’exil à la recherche de meilleures conditions de vie.