AccueilA LA UNEPlus de 2300 rwandais vaccinés suite à la découverte d’un cas d’Ebola à Goma
Ebola

Plus de 2300 rwandais vaccinés suite à la découverte d’un cas d’Ebola à Goma

Le gouvernement Rwandais a procédé à la vaccination de plus de 2300 citoyens dans l’ouest du pays suite à la découverte d’un cas d’Ebola à Goma, ville de la RD Congo située dans la frontière entre les deux pays, rapporte mercredi la presse locale.

Cette mesure vise à prévenir la propagation de ce virus mortel. D’autres mesures de précaution ont été entreprises pour éviter le développement d’Ebola“, a déclaré la ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba, citée par des médias.

Le passage de la frontière entre Goma et Gisenyi (ouest du Rwanda), l’un des plus utilisés dans la région, constitue une artère principale pour le commerce et la circulation des personnes et des biens : des milliers de personnes franchissent quotidiennement la frontière.

Selon la ministre rwandaise, “même si aucun cas d’Ebola n’a été signalé au Rwanda, il est vital que les Rwandais agissent pour aider à éviter le développement d’Ebola“.

→ Lire aussi : RDC : un Pasteur atteint d’Ebola décédé, la psychose d’un retour de l’épidémie déjà installée dans les esprits

Elle a indiqué que les autorités rwandaises ont installé des caméras de surveillance dans chaque poste d’entrée et de sortie en frontière avec la ville de Goma tout en sensibilisant les populations et mobilisant des professionnels de santé vaccinés prêts à intervenir au niveau des postes frontaliers.

Lundi, le Rwanda s’est déclaré en alerte suite à la confirmation d’un premier cas de fièvre hémorragique Ebola dans la ville congolaise de Goma. La ministre rwandaise de la Santé s’est rendue dans le district frontalier de Rubavu pour évaluer l’état de préparation des autorités locales face à Ebola et mobiliser la population locale contre l’épidémie mortelle.

Dans un communiqué publié le même jour, le ministère de la Santé a appelé ses ressortissants et les résidents « qu’il ne faut pas traverser la frontière à l’occasion de voyages non nécessaires pour aller dans des zones dans les pays voisins où des cas d’Ebola ont été signalés ».

Nous recommandons à nos ressortissants et aux résidents de ne pas fournir de logement aux voyageurs qui viennent des zones des pays voisins où Ebola a été signalé“, souligne le communiqué.

L’actuelle épidémie dans l’est de la RDC est la deuxième plus importante dans l’histoire de la maladie après celle qui a tué près de 11.000 personnes en Afrique de l’Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone) en 2013-2014.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :