A LA UNESociété

Plus de personnes âgées souffriront de maladies chroniques à l’horizon 2030

A l’horizon 2030, plus de personnes âgées souffriront de maladies chroniques avec une limitation fonctionnelle, selon le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Cette évolution annonce les difficultés auxquelles seraient confrontées les caisses de retraite et le système de santé puisqu’il devrait à la fois faire face aux maladies transmissibles caractéristiques des pays en développement et aux maladies de la vieillesse de longue durée reconnues être très coûteuses, indique une note d’information du HCP à l’occasion de la journée internationale des personnes âgées, célébrée le 1er octobre de chaque année. Si actuellement avec une prévalence des maladies chroniques de près de 64,4% touchant pas moins de 2,7 millions de personnes âgées, en supposant que ce taux restera constant dans un avenir proche, il faut compter sur environ 3,9 millions de personnes âgées dans cette situation en 2030 ceci sans compter les conséquences dues au coronavirus.

En outre, en raison de l’augmentation des problèmes de santé chroniques, le vieillissement entraîne souvent une augmentation du nombre de personnes à risque d’invalidité. En examinant spécifiquement l’incapacité fonctionnelle, définie sur le plan opérationnel comme la difficulté à effectuer une ou plusieurs activités de la vie quotidienne, la part des personnes âgées dans cette situation selon l’enquête du ministère de la Santé s’élève à 45,7%. En supposant ce taux constant pour l’avenir, l’effectif des personnes avec incapacité fonctionnelle serait d’environ 2,8 millions en 2030 contre 1,9 million actuellement.

→ Lire aussi : Les personnes âgées de 60 ans et plus représentent près de 12% de la population totale

Bien qu’il s’agisse de situations hypothétiques, les prévalences de maladies chroniques ou de limitation fonctionnelle ne sont jamais constantes, cet exercice met en exergue l’ampleur de l’impact du vieillissement sur le système de santé, ce qui augmentera inévitablement la demande de services de santé, les dépenses médicales et le fardeau des soins de longue durée à un moment où le Maroc s’apprête à généraliser la couverture médicale à toute sa population.

Pour les âgés de 70 ans et plus, cette population est la plus susceptible d’avoir des maladies chroniques et de tomber dans une situation de dépendance à même d’induire une demande qui suppose un renforcement conséquent de l’offre de soins et de prise en charge adaptée aux besoins spécifiques à ces âges.

L’effectif des personnes âgées de 70 ans et plus avec au moins une maladie chronique atteindrait 1,9 million au lieu de 1,2 million actuellement, également, la part des personnes de 70 ans et plus avec une incapacité fonctionnelle serait d’environ 1,7 million en 2030 au lieu de 1,1 million en 2021.

L’effectif des personnes âgées de 60 ans et plus avoisine 3,4 millions et représentent 11,7% de la population totale en 2021, enregistrant un accroissement par rapport à 2004.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page