Plusieurs blessés lors d’affrontements en marge des manifestations au Venezuela

Venezuela

Au moins huit personnes ont été blessées à Caracas en marge des manifestations antigouvernementales qui ont lieu ce mercredi dans tout le Venezuela, a-t-on indiqué de source médicale.

Des heurts ont opposé, dans la journée à Caracas, des partisans du président par intérim du Venezuela, Juan Guaido, à des éléments de la Garde nationale bolivarienne, un corps militarisé vénézuélien chargé du maintien de l’ordre.

Les manifestants tentaient de bloquer une autoroute qui longe la base militaire aérienne de La Carlota, d’où l’opposant Juan Guaido avait assuré mardi avoir reçu le soutien d’un groupe de soldats.

Les manifestants, dont certains avaient le visage masqué, lançaient des pierres et des cocktails Molotov en direction des forces de l’ordre, qui répondaient par des tirs de gaz lacrymogène.

A quelques centaines de mètres de là, plusieurs milliers de personnes manifestaient contre le régime de Nicolas Maduro à l’appel de Juan Guaido, reconnu en tant que président par intérim du Venezuela par une cinquantaine de pays.


→ Lire aussi : Venezuela: Près de 69 blessés lors de manifestations à Caracas

Le chef de file de l’opposition a appelé, à l’occasion du 1er-Mai, à la “plus grande manifestation de l’histoire du Venezuela” pour déloger Nicolas Maduro du pouvoir.

Le président par intérim du Venezuela, Juan Guaido, également chef de l’Assemblée nationale, avait appelé la population à descendre dans la rue, mardi, en affirmant qu’il avait reçu le soutien de l’armée pour mettre fin à “l’usurpation” du pouvoir au Venezuela.

Des heurts violents s’en sont suivis entre manifestants et forces de l’ordre. Au moins une personne avait été tuée et plus d’une soixantaine blessées, selon le gouvernement et des organisations de défense des droits de l’Homme.


Des vidéos relayées par les médias avaient montré des véhicules blindés foncer à plusieurs reprises sur les manifestants dans le quartier d’Altamira, près de la base de La Carlota à Caracas.

Dans ces vidéos, des véhicules blindés avaient roulé à plusieurs reprises au milieu de la foule, renversant plusieurs personnes, avant qu’un de ces véhicules ne prenne feu après avoir reçu un cocktail Molotov et ne recule.