Poins clés du rapport annuel de l’AMMC au titre de l’exercice 2018

AMMC
AMMC

Voici quelques points clés du rapport annuel au titre de l’exercice 2018 de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), publié récemment:

1. Le volume des opérations de prêt de titres a atteint, en 2018, un montant de 361 milliards de dirhams (MMDH), en diminution de près de 29% en comparaison au volume traité en 2017. A fin décembre 2018, l’encours des opérations de prêt de titres s’est établi à 22 MMDH.

2. L’AMMC a traité, en 2018, 66 opérations financières. En termes de volume, les opérations sur titres de capital traitées ont connu une forte hausse par rapport à l’année précédente, tandis que les opérations sur titres de créance ont accusé une légère baisse.

3. L’actif net des Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) a réalisé une évolution annuelle de 4,53% pour se chiffrer à 434,79 MMDH en 2018.

4. En 2018, l’encours des placements en devises des OPCVM a augmenté à 4,93 MMDH, soit 1,14% de l’actif net global contre 0,93% en 2017. Ces placements sont, en grande partie, réalisés dans des titres de dette marocaine libellés en devises.

→ Lire aussi : L’AMMC vise l’émission d’un emprunt obligataire d’Attijariwafa Bank d’un milliard de dirhams

5. Les sociétés de bourse ont réalisé en 2018, un chiffre d’affaires de 188 millions de dirhams (MDH), en baisse de 23% par rapport à 2017. Ce repli a engendré un résultat d’exploitation négatif pour 11 sur un total de 17 sociétés de bourse. En outre, les sociétés de bourse ont réalisé un résultat net négatif de 9 MDH contre un résultat net positif de 51 MDH en 2017.

6. En 2018, le stock global des instruments financiers conservés a avoisiné 1.767 MMDH, en hausse de 1% par rapport à l’année 2017. La part des banques reste prédominante et représente 93% des avoirs en conservation. Avec un total de 146.482 comptes, le nombre de comptes titres a connu une augmentation de 8% comparativement à 2017.

7. L’encours global des avoirs conservés par Maroclear a enregistré une légère évolution de 1%, passant de 1.750 milliards de dirhams à fin 2017 à 1.767 milliards de dirhams à fin 2018. Cette évolution a été soutenue principalement par la hausse de l’encours des Obligations et Titres de Créances Négociables (TCN) et de l’encours des Bons du Trésor (BDT), qui ont respectivement augmenté de 11% et de 6% par rapport aux encours constatés à fin 2017.

8. Au cours de l’exercice 2018, l’AMMC a visé dix opérations sur titres de capital. Il s’agit de l’introduction en bourse (Immorente Invest et Mutandis), de l’augmentation du capital (Attijariwafa Bank et Jet Contractors), de la fusion absorption (Risma, Centrale Danone et Salafin) et de l’offre publique (Med Paper, Taslif et Saham Assurance).

9. La Bourse de Casablanca a enregistré une baisse de 60% du nombre d’incidents, passant de 10 incidents en 2017 à 4 incidents en 2018. Ces incidents ont été classés de criticité faible à modérée et ont concerné la plateforme de cotation, les systèmes, les télécoms, et les statistiques & indices.

10. Au cours de l’année 2018, l’AMMC a reçu 8 plaintes dont le traitement a nécessité un délai moyen de 47 jours. Parmi ces plaintes, 5 n’étaient pas recevables car leur objet n’entrant pas dans le domaine de compétence de l’Autorité ou faisant l’objet d’une procédure judiciaire.

11. Durant 2018, l’AMMC a reçu cinquante-neuf requêtes juridiques, dont une quarantaine requêtes externes provenant principalement de professionnels du marché des capitaux, de cabinets d’avocats et de sociétés faisant appel public à l’épargne.