Polémique à Washington sur fond d’interdiction à deux élues démocrates de se rendre en Israël

Polémique à Washington sur fond d’interdiction à deux élues démocrates de se rendre en Israël

Une polémique a éclaté à Washington après la décision des autorités israéliennes d’interdire à deux élues démocrates au Congrès de se rendre en visite en Israël, à la suite d'une demande du président américain Donald Trump.

"Ce serait un grand signe de faiblesse si Israël permettait aux députées Omar et Tlaib de visiter. Elles détestent Israël et tous les juifs, et rien ne leur ferait changer d’avis. Le Minnesota et le Michigan auront bien du mal à les faire réélire. Elles sont une honte !", a écrit M. Trump, jeudi sur Twitter.

La sortie du Locataire de la Maison Blanche contre les deux élues musulmanes, Rashida Tlaib et Ilhan Omar, connues pour leur soutien à la campagne de boycott de l'Etat hébreu, a suscité un tollé au sein du Parti démocrate dont plus de 70 membres ont condamné cette prise de position.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, ont publié une déclaration conjointe pour contester la nouvelle offensive du président américain contre les deux députées issues de la minorité, aujourd'hui parmi les figures de l'aile gauche du Parti démocrate. "Le refus d’Israël d’admettre les députées du Congrès, Tlaib et Omar, est un signe de faiblesse", ont-ils notamment indiqué tout en s'en prenant avec vigueur au président Trump.

Dans une sortie remarquée, le puissant lobby pro-israélien AIPAC a, lui aussi, critiqué la position du chef d'Etat US, estimant que chaque membre du Congrès devrait pouvoir visiter et faire l'expérience d'Israël, un allié des Etats-Unis.

Vendredi, la députée d’origine palestinienne, Rashida Tlaib, a rejeté l'offre des autorités israéliennes qui lui avaient proposé, pour motif "humanitaire", de visiter sa grand-mère de 90 ans en Cisjordanie occupée.

"Visiter ma grand-mère sous de telles conditions oppressives destinées à m’humilier lui aurait brisé le cœur", a-t-elle expliqué.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :