A LA UNECoronavirusMonde

Polémique autour d’AstraZeneca: le premier ministre reçoit une 1ère dose

Dans un geste visant à rassurer ses concitoyens suite à la polémique entourant le vaccin d’AstraZeneca et sa suspension par plusieurs pays, le premier ministre français, Jean Castex, a reçu vendredi une première dose du vaccin du groupe pharmaceutique suédo-britannique.

“Je n’ai strictement rien senti, alors que je dois vous avouer que je suis un peu douillet”, a commenté le premier ministre, âgé de 55 ans et qui ne figure pas parmi les publics prioritaires à la vaccination.

Plus tôt dans la journée, la Haute autorité de santé (HAS) avait donné son feu vert à la reprise “sans délai” de la vaccination avec AstraZeneca, tout en recommandant de le réserver aux personnes de 55 ans et plus.

A l’instar de plusieurs pays, la France avait suspendu par précaution mardi les injections d’AstraZeneca, après le signalement d’effets secondaires graves tels que des troubles de la coagulation et la formation de caillots, dans l’attente de l’avis de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Jeudi, cette dernière a jugé “sûr et efficace” le vaccin du groupe suédo-britannique.

Face au risque de défiance d’une partie de la population, M. Castex avait annoncé mardi lors d’un entretien accordé à la chaîne d’information en continu Bfmtv qu’il se ferait vacciner “très rapidement” si la suspension d’AstraZeneca était levée.

La France fonde de larges espoirs sur sa campagne vaccinale pour faire face à la pandémie du Covid-19, alors que le pays se trouve au milieu d’une troisième vague, qui a contraint les autorités à confiner 16 départements, dont la capitale Paris et sa région.

Selon les derniers chiffres officiels, quelque 5.630.671 millions de personnes ont reçu au moins une dose du vaccin contre le Coronavirus, tandis que le nombre des décès liés au Covid-19 a dépassé les 91.700 depuis mars 2020.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page