Policiers percutés près de Paris: le suspect mis en examen et écroué

Policiers

L’automobiliste accusé de foncer volontairement, lundi, sur des motards de la police nationale à Colombes, près de Paris, a été mis en examen et écroué vendredi pour “tentative d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste“, rapportent les médias de l’hexagone.

Le suspect, un Français de 29 ans, a été inculpé par un juge d’instruction et placé en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet national antiterroriste, ajoutent les médias qui citent des sources concordantes.

Les enquêteurs ont découvert lors de la fouille du véhicule du prévenu un couteau et une lettre d’allégeance à l’organisation de l’Etat islamique, dans laquelle il dit vouloir se lancer “à corps perdu dans la bataille pour imposer la charia sur l’ensemble de la terre”, selon un communiqué du parquet antiterroriste, qui s’est saisi de l’affaire.

Un examen psychiatrique a écarté toute “altération du discernement” de l’auteur de l’attaque, qui avait indiqué que son geste était “volontaire”.

Il avait blessé deux motards de la police lundi en les percutant volontairement en marge d’un contrôle routier en banlieue parisienne.


Les deux motards étaient à l’arrêt en train de contrôler un véhicule à Colombes, près de Paris, quand une voiture noire qui arrivait en sens inverse s’est déportée sur la gauche pour venir les percuter, avait expliqué le parquet.

L’un des motards avait été grièvement blessé à la tête, l’autre aux jambes et au bassin, mais leur pronostic vital n’était pas engagé.