Pologne: Donald Tusk va boycotter la présidentielle

Donald Tusk

Le chef du Parti populaire européen et ancien Premier ministre polonais, Donald Tusk a annoncé mardi qu’il va boycotter l’élection présidentielle prévue le 10 mai en Pologne, estimant que le scrutin sera “inconstitutionnel” et “dangereux” en raison de l’épidémie e coronavirus.

“Je ne participerai pas le 10 mai au processus de vote… J’évite volontairement le mot élection parce qu’après avoir analysé tout cela pendant des semaines, cette situation préparée par le pouvoir pour le 10 mai n’a rien à voir avec une élection”, a déclaré sur Twitter Donald Tusk, cité par les médias locaux.

“Ces élections ne sont pas des élections au sens légal car elles ne seront ni libres, ni équitables. Les amendements au code électoral sont inconstitutionnels car ils sont faits juste avant les élections”, a ajouté l’ex-président du Conseil européen.

A Treize jours du scrutin, entouré de multiples incertitudes légales et techniques, et qui doit se dérouler uniquement par correspondance, le débat politique est devenu âpre en Pologne.

L’opposition réclame l’ajournement du vote, alors que le parti au pouvoir Droit et Justice (PiS) qui soutient le président sortant Andrzej Duda, qui en est issu et brigue un deuxième mandat, refuse le report de ce scrutin, en affirmant qu’il s’agit d’une nécessité constitutionnelle et que le vote par correspondance devrait garantir la sécurité des citoyens.


La majorité des Polonais sont favorables à un ajournement de la présidentielle. Un sondage publié en mars montrait que 72% des personnes interrogées souhaitaient un report du scrutin par crainte pour leur santé.