Pologne: Rassemblements contre la violence après le meurtre d’un maire

maire

Des milliers de Polonais ont participé lundi soir à des rassemblements contre la violence organisés dans plusieurs villes du pays après la mort du maire de Gdansk, Pawel Adamowicz, suite à une agression au couteau lors d’un événement caritatif.

Le maire de Gdansk, 53 ans, blessé au couteau dimanche soir par un repris de justice a succombé à ses blessures lundi après-midi. Pawel Adamowicz, maire de cette ville du nord de la Pologne depuis 1998, avait subi une blessure grave au coeur, et d’autres au diaphragme et aux organes de la cavité abdominale.

Dans la soirée, des milliers de personnes se sont rassemblés dans le centre historique de Gdansk pour rendre hommage à Pawel Adamowicz et protester contre la violence.

Donald Tusk, président du Conseil européen, lui-même originaire de Gdansk, a été présent sur place pour rendre hommage à son ami et ancien allié politique.

→ Lire aussi : Pologne : Décès du maire de Gdansk après une attaque au couteau


Des rassemblements similaires ont eu lieu dans plusieurs villes polonaises, dont les plus grands à Varsovie, Cracovie (sud), Poznan (ouest) et Wroclaw (ouest), rapporte l’agence de presse PAP.

L’attaque contre le maire a eu lieu dimanche soir devant quelques centaines de personnes, sur un podium dressé pour une action caritative de collecte de fonds pour l’achat d’équipements hospitaliers.

Le mis en cause, un habitant de Gdansk de 27 ans qui venait de purger une longue peine de prison pour des attaques à main armée, a été mis en examen pour meurtre, a indiqué le parquet. L’homme a été interpellé aussitôt après le crime et son état mental doit être examiné par des psychiatres.

Avant d’être arrêté, l’agresseur s’en est pris au principal parti d’opposition, la Plateforme civique (PO) qui avait appuyé la candidature de Pawel Adamowicz lors des municipales d’automne 2018.