Post-Brexit: les négociations reprennent à Londres

post-Brexit

Les négociations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE) autour de leur future relation post-Brexit reprennent lundi à Londres, alors que l’éventualité d’un compromis entre les deux parties s’éloigne de plus en plus.

Après une première série d’entrevues la semaine dernière à Bruxelles, auxquelles les deux parties avaient mis fin avec un jour d’avance en raison de “sérieuses divergences”, le Royaume-Uni accueille lundi le négociateur européen, Michel Barnier.

Le dernier round de négociations entre les deux parties n’a pas pour l’instant permis de réelles avancées alors que la fin de la période de transition s’approche, et avec elle le risque d’un “no deal” dévastateur pour des économies déjà très fragilisées par la pandémie de coronavirus.

L’Union européenne “devrait se préparer à l’éventualité qu’un accord ne soit pas conclu”, avait ainsi averti la chancelière allemande Angela Merkel, en prenant mercredi la relève de la présidence du Conseil de l’UE.

Ce scénario est redouté par les entreprises britanniques, qui souhaitent être informées le plus rapidement possible de la possibilité ou non d’un accord, afin de déclencher un plan d’urgence en cas d’une sortie désordonnée du bloc européen.


Le Royaume-Uni a formellement quitté l’UE le 31 janvier, pour entrer dans une période de transition, prévue jusqu’à fin décembre 2020, durant laquelle le pays continue d’appliquer, jusqu’à la fin de l’année, les normes de l’UE.

Cette période vise à permettre à Londres et à Bruxelles de trouver un accord sur leur futur partenariat, cependant le calendrier s’annonce très serré vu la multitude des dossiers sur la table des négociateurs et les incertitudes liées à la crise liée à la pandémie de coronavirus.