A LA UNEMaroc

Le PPS souligne les limites et dysfonctionnements du modèle de développement adopté par le Royaume

Le bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) a souligné les limites et dysfonctionnements du modèle de développement adopté par le Royaume depuis des décennies, à leur tête les grandes disparités territoriales et sociales.

“Le traitement de la question du modèle de développement doit être mené d’une manière interactive, à travers l’ouverture de nouveaux horizons pour notre modèle démocratique, à même de consacrer les importants acquis, donner un nouvel élan à l’édification démocratique et institutionnelle, réaliser la justice sociale et garantir une vie décente pour l’ensemble des catégories sociales”, a souligné le bureau politique dans un communiqué, publié mercredi à l’issue de sa réunion périodique.

De même, le parti a mis l’accent sur la nécessité de mettre en œuvre une approche spécifique du développement pour faire face à la marginalisation des zones frontalières dans différentes régions du pays, de manière à les intégrer dans le processus de développement national, éradiquer les disparités et les différences, redonner confiance à la population de ces régions et les mobilier pour l’édification d’un Maroc démocratique et développé.

Sur un autre registre, le bureau politique s’est penché sur le projet de loi-cadre relatif au système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, mettant en exergue la détermination de “se focaliser sur ce chantier primordial pour le développement et le progrès du pays”.

Il a appelé, à cet égard, à la mise en place d’une approche globale pour cerner le sujet dans ses diverses dimensions, relevant que le contenu de cette réforme devrait garantir le droit des catégories vulnérables à accéder à une bonne et utile école publique.

S’agissant des postes vacants au sein du gouvernement, le bureau politique a indiqué que le parti “poursuit les consultations sur ce sujet d’une manière normale”.

Au cours de la réunion, le bureau politique a également poursuivi les préparatifs pour le 10e Congrès national du Parti prévu pour la mi-mai de cette année, tout en passant en revue les premières conclusions de l’assemblée générale du Comité préparatoire national, ainsi que celles des réunions des commissions préparatoires sectionnelles.

A cet égard, le bureau a décidé de poursuivre les réunions de communication et de mobilisation au niveau des sections provinciales et la mise en œuvre du programme de forums de débats publics sur différentes questions nationales.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page