Première mort en France d’un enfant atteint d’une forme proche de la maladie de Kawasaki

enfant

Un enfant de 9 ans, présentant des symptômes d’une forme proche de la maladie de Kawasaki décrite chez de jeunes patients ayant été en contact avec le Covid-19, est mort en France, premier décès de ce type enregistré dans l’Hexagone, rapportent vendredi des médias.

Dans son point hebdomadaire diffusé jeudi soir, l’agence sanitaire Santé publique France a fait mention du décès d’un “garçon âgé de 9 ans, présentant une comorbidité neuro-développementale”, après une maladie inflammatoire ayant atteint son coeur et qui était sans doute liée au Covid-19.

Selon le professeur Fabrice Michel, chef du service de réanimation pédiatrique du centre hospitalier La Timone à Marseille (sud-est), où a été admis le jeune enfant, ce dernier, décédé samedi, est mort d’une “atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque”, et avait “une sérologie montrant qu’il avait été en contact” avec le coronavirus, mais n’avait pas développé les syndromes du Covid-19.

Santé publique France a recensé, à la date du jeudi 14 mai, 125 cas de syndromes proches de la maladie de Kawasaki recensés chez des enfants du 1er mars au 12 mai.

L’agence a évoqué dans un communiqué des cas de “maladies systémiques atypiques pédiatriques confirmées ou suspectées d’être en lien avec le Covid-19”. Dans le détail, 52% d’entre eux ont été testés positifs au Sars-CoV-2.


“Les manifestations cliniques étaient constituées de syndromes d’inflammation systémique avec myocardite pour 72 patients, de syndromes d’inflammation systémique sans myocardite pour 47 patients (6 en attente de classement)”, précise Santé publique France. Quant à la répartition géographique, plus de la moitié des cas (73) ont été recensés en Ile-de-France, indique-t-elle.