Près de 1.500 séances d’hémodialyse effectuées entre 2010 et 2015 au CHU-Hassan II de Fès

Quelque 1.500 séances d’hémodialyse ont été effectuées entre 2010 et 2015 au Centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès, au profit d’une centaine de patients, a affirmé Fatimazahra Souilmi, médecin spécialiste en nephropédiatrie.

Le CHU Hassan II de Fès a assuré, durant la même période, entre 25 et 30 consultations hebdomadaires concernant les maladies rénales, a fait savoir Fatimazahra Souilmi, à l’occasion de la signature, mercredi à Fès, d’une charte d’engagements entre le CHU et neuf autres partenaires (Instituts et associations locales) pour le soutien et la prise en charge des enfants atteints de maladies rénales.
L’uropathie malformative, la néphropathie vasculaire et la néphropathie héréditaire représentent les principales causes des maladies rénales notamment chez l’enfant, a déclaré Dr. Souilmi,  précisant que dans le cadre des activités de chirurgie, 520 cas d’urologie pédiatrique et 4.985 hospitalisations ont été réalisées durant la période allant de juin 2013 à décembre 2015.
Elle a également assuré que dans le cadre des efforts déployés par la direction du CHU Hassan II de Fès et ses différents partenaires pour moderniser les soins et tenant compte de l’impact psychologique de la maladie rénale chronique sur l’enfant et le fardeau économico-social de sa prise en charge médicale, il a été procédé à la création d’une unité indépendante au sein du CHU.

L’unité, nouvellement créée, est chargée de soutien et de la prise en charge des enfants atteints de maladies rénales chroniques, bénéficiaires du Régime d’Aide Médicale aux « Economiquement Défavorisés » (RAMED) ou d’autres couvertures sociales.
Cette unité se compose d’un espace hémodialyse comportant trois postes d’hémodialyse de dernière génération (Gambro AK200), des appareils de traitement d’eau et d’un lit avec lavabo chirurgical, a-t-elle indiqué, soulignant que l’unité comprend également un espace de dialyse péritonéale avec deux appareils (Cycleurs).

Par ailleurs, les parties signataires de la charte d’engagements s’engagent à garantir à l’enfant atteint de maladies rénales chroniques les soins nécessaires ainsi que les services comprenant (dialyse péritonéale, hémodialyse aiguë et pose de cathéters, confection de fistules artério-veineuses, examens complémentaires et médicaments notamment l’érythropoïétine et l’hormone de croissance).


Maroc diplomatique avec MAP