A LA UNESociété

Près de 700.000 personnes plongées dans la pauvreté au Royaume-Uni

Près de 700.000 personnes au Royaume-Uni ont plongé dans la pauvreté à la suite de la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus, selon une analyse publiée lundi par le think-thank britannique “Legatum Institute”.

Cette analyse montre que près de 700.000 personnes on été empêchées de tomber sous le seuil de la pauvreté, seulement grâce à l’augmentation temporaire par le Trésor du crédit universel de 20 £ par semaine, dans le but de faire face aux coûts supplémentaires de la pandémie.

Dans l’ensemble, la pandémie a poussé le nombre total de personnes s’approchant de la pauvreté à plus de 15 millions, soit 23% de la population britannique, selon l’Institut, qui se base sur des indicateurs développés par la Commission indépendante, “Social Metrics” pour compiler ces données.

Ces résultats montrent “un besoin évident de placer une stratégie globale de lutte contre la pauvreté au cœur de la réponse à la pandémie au Royaume-Uni”, a commenté, la directrice générale de Legatum Institute, Philippa Stroud.

A l’instar de nombreux autres militants anti-pauvreté, Mme Stroud a appelé le gouvernement à préserver l’augmentation du crédit universel au delà d’avril prochain.

La nouvelle analyse, qui repose sur des techniques de “prévision immédiate” utilisant des données sur l’emploi, les revenus et l’impact de la politique gouvernementale sur les salaires, montre que les catégories les plus durement touchées par la crise économique sont les jeunes travailleurs, ceux qui occupent un emploi relativement mal rémunéré et ceux qui travaillent dans des secteurs tels que l’hôtellerie et la vente au détail.

Elle montre en revanche que les personnes âgées ont été les moins touchées financièrement par la crise.

Accusant le bilan le plus lourd d’Europe en termes de décès dus à la pandémie, le Royaume-Uni a dépassé la barre d’un million d’infections par le Covid-19, ce qui a poussé le gouvernement à reconfiner la population, provoquant un coup dur à l’économie du pays, déjà sapée par le premier verrouillage en mars.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page