La présentation du manifeste de l’indépendance, un événement historique gravé à jamais dans l’esprit des générations présentes et futures

Le haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération, Mustapha El Ktiri, lors de l’ouverture jeudi (17/01/1) à Rabat, des travaux de la 37ème session de l’assemblée annuelle des délégués régionaux et provinciaux et des responsables des bureaux locaux du Haut-Commissariat aux anciens résistants.

La présentation du manifeste de l’indépendance restera un événement historique gravé à jamais dans l’esprit des générations présentes et futures et reflète la parfaite symbiose entre le Roi et le peuple marocain constamment mobilisés pour la défense des valeurs sacrées du Royaume, de son intégrité territoriale et de sa souveraineté nationale face aux manoeuvres de ses adversaires, a affirmé le Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri.

S’exprimant mardi à Meknès lors d’un meeting organisé par la délégation régionale le Haut commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, M. El Ktiri a mis en avant la dimension historique de cet événement glorieux qui, a-t-il dit, a contribué à l’émergence d’une poignée de nationalistes réclamant la fin du Protectorat et l’accès du Royaume à l’indépendance dans son intégrité territoriale sous l’égide de feu SM Mohammed V.

Pour M. El Ktiri, le manifeste de l’indépendance, dénote d’une grande maturité politique de la société marocaine qui n’a jamais accepté le protectorat, un régime de tutelle dont le seul souci était de fragiliser la relation entre le Trône alaouite et le peuple marocain dans le but de spolier les ressources du pays.

La présentation du Manifeste, considéré comme une réaction aux prétendues réformes que le protectorat comptait mettre en oeuvre, a marqué une étape nouvelle dans le processus de la lutte pour l’indépendance, a-t-il poursuivi, estimant que ce document illustre la capacité des Marocains, à travers la lutte du Roi et du peuple, à défendre leurs intérêts, à prendre en main leur destin et à poursuivre le combat pour la liberté et l’indépendance sous la conduite de Feu SM Mohammed V.


Ce meeting a été marqué particulièrement par une cérémonie en hommage aux anciens combattants issus de la ville de Meknès, à leur tête Mohamed Aissaoui Mestassi, un des signataires du manifeste de l’indépendance, en reconnaissance de leurs actions louables pour le recouvrement de l’indépendance du Maroc.

Organisé en collaboration avec la direction provinciale du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, ce meeting a été rehaussé par la distribution d’aides financières aux membres de la famille de résistance et à leurs ayant-droits.