Présidentielle au Sénégal: “Toutes les conditions sont réunies pour voter la loi sur le parrainage”

Présidentielle au Sénégal:

Le président du groupe parlementaire sénégalais “Benno bokk yakaar” (BBY/Majorité), Aymérou Gningue, a affirmé que “toutes les conditions sont réunies pour voter la loi sur le parrainage”, jeudi à l’Assemblée nationale.

Ce projet de loi a suscité un vif débat au sein de la classe politique sénégalaise ces dernières semaines. En vertu de cette loi, une candidature est validée lorsqu’un certain nombre de citoyens ou d’élus lui donnent leur accord.

“Le ministre de l’Intérieur a bien expliqué, en commission des lois, les tenants et les aboutissants du projet de loi”, a précisé le chef de file des députés de la majorité.

“Nous sommes rassurés par ces éclaircissements qui nous poussent à voter la loi sur le parrainage et à l’adopter”, a avancé Aymérou Gningue, notant qu’entre 70 et 80 députés ont pris part aux travaux en commission et que 63 ont pris la parole.


>>Lire aussi : Annonce à Dakar de la création d’un comité conjoint paritaire sénégalo-marocain, pour le suivi du processus d’adhésion du Maroc à la CEDEAO

Le président du groupe BBY a également estimé que “le filtre du parrainage est indispensable pour éviter la pléthore de candidatures comme lors des dernières législatives où 47 listes étaient en compétition”. “Notre démocratie mérite mieux”, a-t-il dit.

De son côté, l’opposition tente à tout moyen de faire avorter ce projet de révision constitutionnelle. Selon le président du groupe parlementaire “Liberté et démocratie”, M. Madické Niang, les députés de l’opposition vont se battre sur le terrain du droit pour montrer que cette loi remet en cause des principes intangibles qui fondent l’exercice d’une démocratie tout à fait mure”.