Prix Société civile: quatre associations et deux personnalités primées

Prix Société civile: quatre associations et deux personnalités primées

Quatre associations et deux personnalités de la société civile ont été primées, mercredi à Rabat, lors de la 2-ème édition du Prix de la société civile au titre de l'année 2018 pour leurs contributions qualitatives et leurs initiatives créatives.

Ainsi, dans la catégorie des associations et des Organisations non gouvernementales (ONG) locales, le premier prix a été décerné à l'Association "Aicha pour le développement de proximité et environnement" de la région Guelmim Oued-Noun, pour son initiative "volontariat international pour inculquer la culture de plantation d'arbres", visant la plantation d'arbres fruitiers sur l'ensemble des Douars relevant des collectivités territoriales de la région, tandis que le deuxième prix est revenu à l'Association "Achourouk pour sourds" d'Ouarzazate.

Concernant la catégorie des associations et des ONG nationales, le premier prix a été octroyé à l'association marocaine de solidarité et de développement de Rabat (initiative de renforcement des capacités des associations pour la lutte contre la tuberculose) et le deuxième à l'association marocaine de protection et d'orientation du consommateur de Kénitra (initiative de guichet consommateur).

En ce qui de la catégorie des personnalités, c'est M. Abdeljalil Cherkaoui et Mme Bidaouia Belkamel, acteurs associatifs, qui ont été récompensés, tandis que le jury a décidé de conserver le prix de la catégorie associations et organisations des Marocains résidant à l'étranger .

Intervenant à cette occasion, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que ce prix se veut une reconnaissance aux efforts considérables et continus des ONG et des associations de la société civile, et à leurs importantes réalisations et contributions au profit de la société et aux différentes catégories sociales, en dépit des contraintes et défis rencontrés. Il a souligné que cette cérémonie est également une occasion pour mettre en avant le progrès notable que connait la coopération entre l’État et les associations dans divers domaines et à tous les niveaux, indiquant que 2018 est une année prometteuse et charnière dans le domaine du renforcement de la coopération avancée entre les deux parties.

→ Lire aussi : Laâyoune: le rôle de la société civile dans l’intégration des migrants au centre d’une conférence

L'organisation de cet évènement qui a connu un afflux important de ministres, représentants des associations de la société civile, et des personnalités politiques, culturelles, artistiques et médiatiques, s'inscrit dans le cadre d'une dynamique remarquable de la société civile, consistant plus particulièrement en un lancement prometteur et stimulant de la démocratie participative, a fait savoir le ministre délégué. Ce processus reflète une volonté nationale destinée à soutenir le choix de la démocratie participative, notamment la conscience à l'importance du rôle des structures d'intermédiation à résoudre les questions économiques et sociales ainsi qu'à désamorcer les tentions, a-t-il souligné.

De son côté, le président du jury, M. Mahmoud Alioua a affirmé que les critères du choix des membres de jury basés sur l'aspect militant, l'expérience, l'expertise scientifique et la diversification des disciplines d'intérêt de ses membres, a fortement influencé le rendement et la gestion du jury par rapport à la mission qui lui a été confié. Le prix société civile de cette année est d'une importance particulière puisqu'il coïncide avec la journée mondiale du volontariat ainsi le 60è anniversaire de la promulgation des lois de liberté publiques au Maroc, a-t-il poursuivi.

Présidé par Mahmoud Alioua, président du Collectif marocain du volontariat, le jury est composé notamment de Samir Boudinar, président du Centre d'études et de recherches humanitaires et sociales, Abdelhadi Bennis, de l'Association Ribat Al Fath, Bachir Dkhil, président du Forum des alternatives Maroc et d'Abdelmalek Asrih, membre du réseau d'associations œuvrant dans ce domaine de handicap au Nord du Maroc.

Quelque 171 candidatures ont été déposées dans les catégories associations et ONG locales (80 candidatures), associations et organisations nationales (19), associations et organisations des Marocains résidant à l'étranger (5) et personnalités civiles (67).

Créé par le décret n 2.14.836, le Prix de la société civile se veut une reconnaissance des contributions de la société civile et une occasion pour promouvoir les efforts des associations et d'encourager les initiatives créatives des organisations non-gouvernementales et de rendre hommage aux acteurs associatifs pour leurs services en faveur de la société.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :