Profanation de tombes juives au Danemark : deux arrestations

Profanation
Profanation

La police danoise du Jutland oriental a annoncé, mercredi, l’arrestation de deux hommes pour leur implication présumée dans des actes de profanation et de vandalisme sur des pierres tombales dans un lieu de sépulture juif à Randers.

Les deux hommes, originaires des villes de Randers et Hobro, dans l’ouest du Danemark, sont soupçonnés de vandalisme et pourraient également faire l’objet de poursuites en vertu de lois antiracistes.

Un procureur de la police devrait demander au tribunal de district de Randers de placer les deux prévenus en garde à vue mercredi après-midi, a annoncé la police dans un communiqué.

Les mis en cause sont soupçonnés essentiellement d’actes de vandalisme commis au cimetière Østre Kirkegård de Randers dans la nuit de vendredi à samedi dernier, au cours de laquelle 84 pierres tombales ont été dégradées avec de la peinture verte.

La police est toujours à la recherche de nouveaux témoins susceptibles de contribuer à l’enquête.


En plus des incidents survenus à Randers, des actes de vandalisme à caractère antisémite ont également été rapportés le week-end dernier à Copenhague, Aarhus, Silkeborg et Aalborg.

En Norvège, plusieurs étoiles de David jaunes ont été placées devant les imprimeries d’un éditeur à Bergen.

Les pays nordiques voisins, la Finlande et la Suède, ont également enregistré des actes similaires survenus à l’occasion du 81e anniversaire de la Nuit de cristal, durant laquelle synagogues et magasins juifs ont été détruits par les nazis en Allemagne, en 1938.

Un rapport a été déposé auprès de l’Agence des renseignements danois PET, a confirmé la police.