Programme Eco-écoles : fer de lance de l’action de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement

Programme Eco-écoles : fer de lance de l'action de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement

Le programme Eco-écoles est l’un des fers de lance de l’action déployée par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement en vue d’inculquer aux générations montantes les principes de développement durable.

Conçu par la Fondation internationale pour l’éducation à l’environnement (FEE) et déployé au Maroc par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation Professionnelle, de la Recherche Scientifique et de l’Enseignement Supérieur, Eco-Ecoles s’adresse aux enfants du préscolaire au primaire et a pour objectif de leur inculquer les bases d’un comportement écologique.

En effet, Eco-Ecoles est un des principaux programmes que la Fondation, sous l’impulsion de sa présidente, Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa, développe depuis sa création en 2001 afin d’éduquer et de sensibiliser à l’environnement tous les publics, enfants comme adultes ou décideurs, pour que les gestes de la vie quotidienne, les décisions des entreprises ou les politiques des administrations deviennent naturellement respectueuses de l’environnement.

À travers presque une vingtaine de programmes développés dans l’éducation, la qualité de l’air et le climat, la protection du littoral, le tourisme durable, la palmeraie de Marrakech ou les jardins historiques, Son Altesse Royale prend l’initiative et mobilise l’ensemble des acteurs, citoyens, entreprises et pouvoirs publics, pour créer des dynamiques collectives.


Pour se donner les moyens d’atteindre l’objectif d’éducation et de sensibilisation qu’elle s’est donnés, la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement s’inscrit dans une dynamique mondiale portée par les Nations Unies. Elle a adhéré au Programme d’Action Global des Nations Unies (GAP) mis en place en 2014 lors du lancement de la deuxième décennie de l’Éducation au Développement Durable (2014-2024).

>>Lire aussi: Toute solution aux changements climatiques requiert un changement radical du modèle de croissance et de développement

La Fondation a également signé des partenariats avec de grandes institutions internationales comme l’UNESCO, la FAO, le Programme des Nations unies pour l’environnement, l’ISESCO et la CCNUCC pour mobiliser leur expertise et leurs considérables moyens. Elle concentre ses efforts sur le renforcement des capacités des formateurs, moyen le plus efficace et le plus immédiat pour démultiplier son action et parvenir rapidement à une généralisation de l’enseignement de l’Éducation au développement durable au Maroc.

La Fondation partage enfin son expérience en Afrique, où elle appuie depuis la 22ème Conférence des Nations Unies sur le réchauffement climatique (COP22) de Marrakech les efforts du Royaume pour accompagner les pays du continent dans cette sensibilisation.


Aujourd’hui, plus de 68 pays dans le monde ont adopté le programme Eco-Ecoles, lancé par la FEE. Au Maroc, il a été implanté par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement en 2006 en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, la Formation professionnelle, la Recherche scientifique et l’Enseignement supérieur. 1925 écoles y sont inscrites dont 44 % rurales et 56 % urbaines. 262 ont été labélisées pavillon vert en plus de 71 écoles ont obtenu un certificat argent et 93 un certificat bronze.

L’école “Al Masjid”, que Son Altesse Royale La Princesse Lalla Hasna a visité vendredi, symbolise la progression remarquable qu’a connue le programme Éco-Écoles depuis douze ans. L’engagement de ses élèves lui a permis d’obtenir le Pavillon Vert dès 2012, la plus haute distinction du programme, et de le renouveler chaque année depuis. Mobilisés par le comité de suivi, les 171 élèves répartis en six classes ont abordé les différents thèmes du programme. En 2012, ils ont traité la gestion des déchets et l’alimentation, et en 2013 et 2014, ils ont abordé deux autres thèmes : l’énergie et la biodiversité.

>>Lire aussi: Le Maroc, un modèle pour plusieurs pays africains dans le domaine de l’environnement

Eco-Ecoles ne se borne pas à transmettre de simples connaissances. En expliquant les enjeux environnementaux, il pousse les enfants à une mise à œuvre concrète de solutions et à modifier les comportements. Il enseigne comment réduire, réutiliser et recycler les déchets par des éco-gestes simples et pousse les enfants à faire preuve d’imagination et d’initiative. Les élèves de l’école Al Masjid ont fabriqué des poubelles de tri avec des boîtes à œufs, ou cuisiné un goûter collectif sain selon les principes acquis en abordant le thème de l’alimentation. Ils ont changé les lampes à incandescence de l’école par d’autre à basse consommation.


Les élèves de l’Eco-Ecole “Al Masjid “travaillent aujourd’hui à transmettre leur expérience à leur entourage et à d’autres établissements. Ils ont réalisé, avec l’aide de l’Association “Sourire d’espoir“, un “guide de l’élève écologique“. Grâce au réseautage piloté par la Fondation pour permettre de diffuser les expériences et les meilleures pratiques, l’école s’est également liée en 2018 avec un autre établissement rural, l’Eco-Ecole “Lboura” de Taroudant, Pavillon vert depuis 2013, avec qui elle partage aujourd’hui un jeu sur la consommation électrique des appareils domestiques, réalisé avec des matériaux recyclés.

L’engagement et l’activité de l’école “Al Masjid” lui valent régulièrement une attention particulière. Elle a notamment fait l’objet d’un reportage télévisé en avril 2016, en marge de la signature de la convention de partenariat entre la Fondation et l’UNESCO.