Prolongation de l’état d’urgence d’un mois en Tunisie à partir de mercredi

l’état d’urgence

Le Président tunisien, Béji Caïd Essebsi, a décidé de prolonger d’un mois à partir de mercredi prochain l’état d’urgence dans le pays, a annoncé, lundi, la Présidence tunisienne.

Présidant, lundi, une réunion du Conseil de sécurité nationale au palais de Carthage, le président de la République, Béji Caïd Essebsi a décidé d’instaurer l’état d’urgence pour un mois sur l’ensemble du territoire à partir du 5 juin 2019“, a précisé la même source dans un communiqué.

Elle a ajouté que cette mesure intervient après consultation du chef du gouvernement et du président de l’Assemblée des représentants du peuple.

→ Lire aussi : Mise en échec d’une série d’attentats dans le centre-ouest de la Tunisie

Selon la même source, le conseil de sécurité nationale a été aussi l’occasion pour examiner les préparatifs pour la réussite des échéances nationales importantes, dont en premier lieu la sécurisation de la saison touristique et les prochaines échéances électorales.


L’état d’urgence est en vigueur en Tunisie depuis le 24 novembre 2015 suite à un attentat contre la Garde présidentielle en plein Tunis. Cet attentat, revendiqué par le groupe terroriste Etat islamique (EI), avait fait douze morts.

Prolongé plusieurs fois, cette mesure octroie des pouvoirs d’exception aux forces de l’ordre comme elle permet l’interdiction des grèves et des réunions “de nature à provoquer (…) le désordre“, ou encore l’adoption de mesures “pour assurer le contrôle de la presse“.